Sweetgirl 

Une tempête de neige fait rage dans le Michigan.

Percy une jeune fille de 16 ans y vit avec sa mère Carletta .Une vie bien particulière dans cette contrée peu hospitalière où la Meth et ses dealers foisonnent.Un fléau incurable qui sévit et détruit les familles .La méth ça te bouffe la cervelle te transforme en légume ou en bête sauvage . Carletta est accro à la meth ,les rôles s’inversent dans leur foyer, Percy se retrouve à veiller sur sa mère .
« Carletta avait la manie de nier certaines réalités pour embellir sa vie, ce qui était pour elle une façon de s’en sortir, mais surtout une autre sorte de mensonge .  »
Et quand sa mère disparait,elle part à sa recherche et affronte la tempête .Sur son chemin,une découverte inacceptable va l’emmener dans une aventure de dingue,pourchassée par la pire espèce humaine .


« Il inspira, souffla. Il ferma les yeux et quand il fît feu,le coup ne fût pas un instrument de vengeance ou de rédemption, un acte de haine envers lui-même ou de martyre,mais seule la vérité crachée par un canon lisse ,lestée de chevrotine et de lucidité.  »
La seule chose qui l’importe ,sauver Lenna ce magnifique Bébé naît au plus mauvais endroit du coin .
« Quand j’ai senti sa petite main qui m’agrippait, mon cœur s’est arrêté de battre  »
À travers Percy, l’auteur Travis Mulhauser nous conte l’ histoire bouleversante d’une jeune fille forte, courageuse, impétueuse.Une course-poursuite infernale dans un froid glacial,aidée par le seul homme qui fît partie de sa vie comme un père. Ensemble ils affronteront ces loups qui les poursuivent et tenteront ce sauvetage au péril de leur vie.Un roman âpre, au style épuré, sans fioriture et pourtant débordant d’émotions.Un conteur de talent. Un magnifique roman noir ,où l’amour et l’espoir illuminent cette noirceur .


« Maman m’aimait. Je le savais . Elle m’aimait comme Starr ne pourrait jamais m’aimer , mais il y avait longtemps , peut-être même depuis ce jour à sprink Lake, que son amour semblait mêlé d’une tristesse qui la rongeait. Son amour avait toujours été une souffrance et l’était encore. C’était à la fois le soleil qui m’avait porté et l’orbite sans fin autour de laquelle je tournais, craignant sa brûlure ».
Un premier roman impossible à quitter avant la dernière page et qui accompagnera vos pensées un long moment. Une belle découverte, un superbe moment de lecture, un joli coup de cœur pour cette nouvelle plume américaine.


À découvrir aussi Baby love de Joyce Maynard si vous avez aimé Sweetgirl…

Publicités

9 réflexions sur “Sweetgirl 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s