« Les délices de Tokyo « 

 » les délices de Tokyo  » de Durian Sukegawa aux éditions Albin Michel.


Voici l’histoire de Sentarô, pâtissier et vendeur de  » Dorayaki,  » et de Tokue, une vieille dame qui détient les secrets d’une recette, pour rendre exceptionnelle cette étonnante pâtisserie japonaise à base de haricots rouges confits.

Leur rencontre va faire basculer leur vie, et après avoir franchi quelques obstacles, quelques a priori , l’échoppe de Sentarô deviendra un endroit incontournable.
Quand le rêve parvient à effacer les doutes, quand l’amour d’une passion se transmet et fait oublier la maladie et la discrimination, une belle histoire se profile à l’horizon.
 » La loi sur la prévention de la lèpre a été abrogé, mais la société n’a pas encore changé. »

À Tokyo, ville urbaine, la nature et la nourriture se côtoient et l’histoire se poursuit au fil des saisons. Les cerisiers aux abords de l’échoppe donnent une dimension poétique au récit. Des solitudes se rencontrent, des secrets se dévoilent, une confiance et une amitié s’installent et bousculent ces personnages profonds à la recherche d’une paix intérieure.


L’auteur nous décrit admirablement ce qui est invisible dans la vie.
« Vous avez beau tendre l’oreille, peut-être n’entendez-vous encore rien, mais je vous en prie, ne baissez pas les bras, persévérez .
Quels que soient vos rêves, un jour on trouve forcément ce qu’on cherchait grâce à la voie qui nous guide, j’en suis convaincue. Une vie est loin d’être uniforme.Parfois sa couleur change du tout au tout . »


C’est doux, c’est beau, un régal. Une gourmandise mi-salée mi-sucrée. Une belle ode à la cuisine et à la vie. Délicieux, délicat, savoureux, à déguster sans modération. Un livre qui fait du bien au cœur et à l’âme .
Pour mon plus grand plaisir, il me reste l’adaptation cinématographique à découvrir.
La cinéaste Naomi Kawaze a écrit le scénario des délices de Tokyo au sein de la bibliothèque d’un sanatorium dédié aux lépreux. Un endroit idéal pour apporter plus de vérité au récit. Un film qui fut présenté en ouverture de la sélection  » Un Certain Regard  » au Festival de Cannes 2015.


Un livre, un film pour une magnifique et bouleversante histoire .

Publicités

3 réflexions sur “« Les délices de Tokyo « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s