» Le coma des mortels « 

 

 

Le coma des mortels de Maxime Chattam, éditions Albin Michel

 » On ne trouve pas le temps, il n’est pas caché quelque part, en revanche on peut décider de prendre celui qui passe sous nos yeux et d’en faire autre chose « 
Et si vous aussi, preniez le temps de vous pencher sur le dernier livre de Maxime Chattam, en acceptant de sortir des sentiers battus pour y découvrir une histoire des plus surprenante. Une ballade entre Mal et Diction.
Comme sur un bateau ivre ce livre fait déjà des vagues, il nage à contre courant, et malmène son lecteur tout en lui offrant un paysage littéraire des plus grandioses.
« Parce que les mots, une fois qu’on les a lus, on ne peut pas revenir en arrière, ça se plante dans la matière grise. Les mots sont les racines des arbres de nos pensées, et nul ne peut savoir jusqu’où ils vont grandir, et si un arbre ne donnera pas un jour une forêt. »
En remontant le temps, vous découvrirez l’histoire de Pierre, ce mec cynique, mythomane, parfois misogyne, mais aussi séducteur, pas complètement animal, ni complètement civilisé, bourré d’humour noir, un brin pervers, un caméléon original mais aussi assez barré, et de son entourage mortel.
 » Je ne suis ni un héros, ni un vilain; rien qu’un passant dans une case de bande dessinée. Un de ceux qu’on ne regarde même pas, nécessaire pour la vision d’ensemble, pour l’esthétique mais inutile en soi. C’est tout nous ça. Utile en gros pour donner du corps, une certaine inertie, mais fondamentalement vains en soi, individuellement. Chaque personne croit que sa vie compte, qu’elle est le centre de l’histoire, mais en fait non, chacun est à peine une ombre dans le coin d’une case paumée parmi des centaines de pages. Au mieux. »
Tout comme son personnage principal, ce dernier ROMAN bouleverse les codes du genre. L’auteur nous offre un roman noir, bourré d’humour, assez décalé, pertinent et tout en subtilité. Son histoire peut déranger car elle reflète bien notre société et rejoints bien souvent nos pensées profondes. Beaucoup d’émotion se dégage de ces pages.
« Les conversations sont moins chiantes quand elles sont remplies de mots . »


Alors oui c’est différent de ce que Maxime Chattam écrit d’habitude, et encore heureux sinon à quoi bon. C’est dingue cette intransigeance des lecteurs dés que l’auteur se renouvèle, comme au cinéma avec les acteurs qui devraient se cantonner à un rôle, un style de film.
Moi j’aime la diversité dans mes lectures et ça me plait d’être bousculée, de découvrir d’autres horizons, et là j’ai agréablement été servi. Je me suis éclatée avec cet humour noir, et même si Pierre est parfois un bel enfoiré, il n’en reste pas moins touchant quand il est amoureux.
« Le coma des mortels « un roman étonnant et prodigieux, aux rebondissements fréquents, captivant et dérangeant, à la poursuite de la vérité qui se dérobe sans cesse.
« Tout est dans la façon de raconter. »
Une belle réussite pour ce récit on ne peut plus surprenant.

Publicités

23 réflexions sur “ » Le coma des mortels « 

  1. Je me disais que je venais de lire pile-poil les mêmes mots, les mêmes phrases dans l’article chez Unwalkers…

    Je retourne sur l’article et puis, à la fin, qu’est-ce que je lis « Christelle » et là, j’ai capté ! Tu écris aussi chez eux ma poulette ?? 😛

    Aimé par 1 personne

  2. Haha, voilà un avis très enthousiasmant ma Chris.
    Tu titille ma curiosité là.
    C’est vrai que Maxime Chattam m’a pas besoin de moi pour être acheter dans les bibliothèque parisienne. Du coup je ne le lis plus, je vais vers d’autres horizon à découvrir…
    Mais là, tu me donnes franchement envie d’y revenir 😉
    Merci Miss 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s