« Un ballon sur le cœur , le billet à 25€ »

Un ballon sur le cœur de Sébastien Vidal chez Geste éditions


 » les plus belles histoires sont celles qui ménagent la surprise « 
Et pour une surprise, ce fut une belle surprise. Et pourtant comme pour tout sport, la lecture en étant un aussi, c’était pas gagné d’avance. C’est pas le calendrier des Dieux du stade que j’avais devant les yeux, même si j’avoue y avoir pensé parfois, mais un roman où le rugby tient une place très importante.


L’auteur nous fait partagé à travers ce récit sa passion du rugby mais également sa passion de l’écriture. Car si son verbiage ressemble à son plumage, il est le plus merveilleux conteur qui par son talent me fit aimer ce sport, alliage parfait de brutalité et de poésie.


 » L’écriture avait été un premier pas vers son réveil, le frémissement d’un printemps inespéré, la fonte des glaces de son esprit perturbé. Son carnet intime était son médicament, sa canne littéraire. »
J’ai déclaré, page après page un formidable attachement pour ces rugbymen corréziens du CAB et j’ai vécu à fond leur histoire.
« Les cœurs battent à l’unisson, le temps ralentit pour l’éternité. »


Aucune émotion ne nous est épargnée, la tension monte à chaque match, l’inquiétude nous gagne à chaque péripétie des protagonistes. On se prends d’affection pour Alain ce jeune espoir, on s’éclate avec Raymond le coureur de jupon aux nombreuses frasques sexuelles, une sacrée canaille, on tremble pour Boulepiquante alias Kissifrotte. Je vous épargne  » l’épreuve de l’œuf et du vin »qui m’a laissé une saveur peu ragoutante un bon moment. Je préfère encore « Les daltons » loosers pathétiques mais passionnés pour l’ogive ovale. Ou un bon repas au restau « des sourires et des hommes. »
On découvre que le rugby est une grande famille. Et comme dans chaque famille elle a son histoire, ses hauts, ses bas, ses chagrins, ses victoires, ses défaites, ses défauts, ses qualités, tout ce qui en fait une force et lui fait battre le cœur jour après jour.
« Quand les mots pansements et les attentions désinfectantes venaient soigner les plaies encore béantes des égos piétinés et des espoirs ruinés. C’était aussi dans cet endroit, hanté par les âmes de tant d’hommes courageux, que de fabuleux discours d’avant match étaient déclamés. Si sur le pré le courage et la force étaient les plus belles armes des joueurs de rugby, dans les vestiaires le verbe, la formule et l’émotion des discours des leaders suscitaient l’envie, la fraternité et le respect . »
Une formidable chaleur humaine se dégage de cette histoire, une ode au sport et à cette région que l’auteur affectionne. De nombreux clins d’œil cinématographiques et musicaux jalonnent le roman, la passion dans toute sa splendeur.
Alors faites comme moi «  plaquez l’émotion contre votre cœur et courrez plonger entre les pages, pour transformer l’essai. »
Une très belle découverte qui me fera voir le rugby sous un autre regard, plutôt de braise que de dépit, un roman à la plume travaillée, au vocabulaire riche, bourré d’humour, subtil, et fort en émotion. Je n’en attendais pas moins d’un auteur que j’avais découvert suite à une formidable interview qu’il avait réalisé de Franck Bouysse …je vous le dit « il n’y a pas de hasard il n’y a que des rendez-vous  » et pour vous donnez une idée de sa plume et de son verbiage je vous donne rendez-vous pour son prochain  » billet à cinq Francs «  (cliquez dessus pour découvrir son premier billet)


Et comme il le dit si bien, je m’en vais le parodier pour finir en humour poétique
« – bonne bourre Raymond et n’oublie pas de contempler les étoiles  »
et surtout lisez ‘Un ballon sur le cœur’ car sincèrement le rugby c’est bien mieux que le foot…..

Publicités

4 réflexions sur “« Un ballon sur le cœur , le billet à 25€ »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s