» The Life Game « 

The Life Game, Laurence Fontaine chez Aconitum

« Un jour, il y aura ici de la place pour les rêves. Tu verras … »
Sous couvert d’un jeu télévisé, Jade, étudiante en criminologie, est sur le point de réaliser son Rêve. Rouvrir « L’enquête sur les crimes non résolus sur lesquels plane l’ombre évidente de Scott Eden  »


Elle se lance sur LA ROUTE à la poursuite de ce tueur en série aidée par les billets verts de Newton, le Boss, concepteur du jeu, et d’un ami geek précieux.
« On est en Amérique. Le pays où les sentiments ont la couleur des billets verts »
L’aventure commence et nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

 » Welcome to the Life Game « 


Entre passé et présent mais sans jamais se perdre sur LA ROUTE, on trace à grande vitesse, et indice après indice on fait la connaissance de Scott Eden.
« Parfois, murmura-t’il, quand je me penche sur ce puits pour observer l’eau croupie, il m’arrive d’imaginer que les femmes se noient dans leurs mensonges….. »
De la part de Jade, une jeune femme plutôt futée et relativement courageuse, (en tout cas c’est pas une chochotte) pas de pleurnicherie. Si elle tombe, elle se relève et elle s’y remet. Une femme de caractère qui ne se laisse pas embobiner au premier regard langoureux.
« -Les hommes aussi ont un cœur qu’est-ce que tu crois ?
-Dans le cas de Tom ça reste à prouver, ça demanderait surement une bonne radiographie
-Ne soit pas cynique!…. »


Oh que si au contraire, soit cynique! Ne te laisse pas séduire par « Son sourire surréaliste”, résiste à Newton cet homme, cette « énigme qui capte bien la lumière et l’absorbe. »
Comme je l’aime cette femme! Comme j’ai aimé parcourir ces pages, suivre cette ROUTE en sa compagnie, et découvrir cette histoire finement ficelée, diablement bien contée. Une belle surprise sans en être une, car connaissant la plume de Laurence Fontaine, j’étais plutôt impatiente de découvrir sa dose d’encre coté THRILLER, et je ne suis pas déçue, bien au contraire.
J’ai appréhendé un court instant, les jeux télévisés n’étant pas ma tasse de thé ni mon verre de Sky, mais abordé de cette façon, vraiment, c’était génial. Étant cinéphile moi-même, je fut comblée par les clins d’œil « Bobines » et j’eus une forte envie de relire Kerouac et sa  » Route « , une bonne dose d’encre bien présente entre ces lignes.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré, lu en deux « shoots ». C’est un gage de qualité chez moi. Une histoire made in USA qui vous fera voyager, trembler, à un rythme qui dépasse les limitations imposées parfois par la vie et ces vicissitudes. Donc préparez-vous une pause intense pour savourer au mieux ce moment de lecture. Evitez les arrêts prolongés qui n’amènent que frustrations, foncez avec Jade sur La ROUTE, ouvrez l’œil, et même les deux , suivez les indices et faites gaffe à Newton, un vrai piège à fille ce mec.
Des lignes noires  de rêve, en direction des plus grandes plumes, indiennes ou pas, un quatrième « bouquin »qui tient ses promesses et vous fait passer un super moment .
On hésite pas, on s’offre ces pages d’encre et on encourage l’auteur et sa nouvelle maison d’édition Aconitum (Toute jeune maison déjà bien prometteuse, le refus des uns fait le bonheur des autres ).
Une petite interview de l’auteur suivra ce billet ….Si ça vous dit…


 » En guerre, à la chasse et en amour, pour un plaisir mille douleurs. « (Proverbe)

Petite interview de Laurence Fontaine pour son dernier livre The Life Game
Christelle: -D’où te vient cette passion des USA point central de tes deux derniers livres ?

Laurence :- Quand j’étais ado, j’habitais une petite ville du nord de la France. A l’époque, il n’y avait pas Internet, mais il y avait la télé, la radio et une librairie pour échapper à un monde trop étriqué. J’ai vu les films d’Hitchcock, j’ai écouté Elvis et j’ai lu Kerouac et ça a été comme ouvrir la boîte de Pandore. Je suis du signe astrologique de la balance c’est un signe d’air, alors pour moi l’Amérique a été une bouffée d’oxygène et même si ça fait cliché, c’est un élan vital qui m’a poussé vers ses déserts comme ses gratte-ciels. Depuis, l’Amérique, je la respire et elle m’inspire. J’ajouterai que c’est le continent américain dans son ensemble que j’aime aussi beaucoup.
Christelle:- je connais ton parcours pour la publication de ce dernier  » thriller », aurais-tu un message à faire passer au monde de l’édition ?
Laurence: -Un éditeur c’est un peu un joueur de poker – ou de Black Jack. Un auteur aussi. Publier un livre c’est un pari fou. Je vois donc auteur et éditeur comme les deux faces d’une même pièce. Et plutôt que de pester contre ceux qui m’ont refusé, je préfère dire que je les aime à ceux qui m’ont publié. Ils sont trois éditeurs, pour mes quatre romans : sans eux, je ne serais pas là. Donc mon message aux éditeurs serait : « Certains auteurs sont prêts à décrocher la lune. Trouvez-les. Donnez leur une boîte d’allumettes et ils construiront la fusée »
…Et dans cette phrase on peut encore remplacer le mot ‘ auteur’ par ‘éditeur’, car l’inverse est vrai aussi. 😉

Christelle: – la route de Kerouac tu l’as faite ?
Laurence: – Alors oui, j’ai pratiquement visité toutes les villes où il est passé lors de ses multiples trajets à travers l’Amérique. Sauf je crois, Detroit, Michigan ( mais je rêve d’y aller) et Laredo au Mexique ! J’ai aussi emprunté, comme lui, des bus et des voitures pour traverser le continent, mais je n’ai pas fait d’auto-stop. Je suis voyageuse, pas candidate au suicide J))
Christelle: – tu m’offres tes coups de coeur de ta dernière bobine, ta dernière dose d’encre et ton dernier son qui t’ont fait vibrer ?
Laurence : -Dernière(s) bobine(s): Xmen apocalypse et Cafe society de Woody Allen. Blockbuster et film d’auteur, le grand écart à l’américaine.
-Dernière dose d’encre: « la compassion du diable » de Fabio Mitchelli.
-Dernier son qui vibre : le nouveau Radiohead, « a moon shaped pool »
Christelle: – un prochain j’espère ?

Laurence: -Bien sûr. Il est déjà un peu en gestation. Ça devrait se passer entre le Danemark et le Canada avec un petit détour par…le Nord de la France. Mais… Qui vivra, verra !
Merci Laurence 😉

Publicités

13 réflexions sur “ » The Life Game « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s