» CAT 215 « 

CAT 215  Antonin Varenne Chez La Manufacture Des Livres Collection Territori


Billet d’Amour Billet d’humour


Aujourd’hui j’ai fait une courte virée en Guyane, en compagnie de Marc, mécanicien.
Étant dans une passe financière difficile, il a accepté de rejoindre une vieille connaissance .
« Le plus grand talent d’un escroc reste de savoir faire appel à votre naïveté .  »
Son ancien associé véreux le conduit dans la jungle, vers un camps d’orpailleurs illégal, pour qu’il répare une pelleteuse Caterpillar.


« Te pose pas trop de question.Tu vas avoir une bonne nuit en hamac et une journée de marche pour te laver la tête de toute cette merde de réflexion que t’as ramené avec toi de la métropole . »



Marc y retrouvera deux mecs, peu sociables, et assez barrés, et il devra composer au mieux avec chacun, faire son taf, et tenter de rentrer en vie. C’est l’enfer dans cette forêt équatoriale si peu hospitalière. Le danger est partout, la lutte permanente, et la folie des hommes aussi sauvage que cet endroit …..


Quand j’ai su qu’un nouveau Varenne se profilait à l’horizon, j’étais comblée, et lorsque je l’ai eu en main, ma première réaction a été: « Non mais sérieux, même pas 100 pages et 9€, soit un euro toutes les 10 pages, c’est abusé. »
Et si je ne vouais pas une adoration éternelle pour cette plume, je ne m’y serais pas attardé. Il m’a alpagué avec « Trois mille chevaux vapeur » (Prix du quai du polar 2014 ) et maintenant Antonin et Moi c’est pour la vie. Entre temps j’ai dévoré Fakir (Prix Michel Lebrun, prix Sang d’encre ),et Battues (prix de la ville 2016, Prix sable noir )(en lice en 2016 pour Trophée 813,Prix sang d’encre ,à Vienne) deux merveilles.D’autres m’attendent encore pour assouvir mes crises de manque en cas de boulimie livresque, et heureusement car cet encas CAT 215 m’a laissé sur ma faim. Ce fut bon mais beaucoup, beaucoup trop court, une nouvelle d’accord, mais pourquoi pas un recueil? Le bonheur aurait été plus grand .


Antonin, inutile de monter sur tes grands chevaux, mais tu peux tout de même organiser une Battue, convoquer ton fakir, ton kabyle, et ton marin, autour d’un gâteau mexicain et je te prie jusqu’au fruit de mes entrailles de revenir à bord de ton CAT 215 à toute vapeur pour m’offrir sur un plateau ( ah non là c’est Franck) mon prochain menu gourmet 5 étoiles, car là tu m’as mis au régime hyper strict, 100 grammes de mots, c’est léger pour ma gourmandise livresque. Je me demande si tes voisins l’ont trouvé celui-ci … (pour ceux qui connaissent l’anecdote)

« On ne sait jamais, ici, ce que les gens ont entendu. Parfois ils savent, parfois ils croient qu’ils savent. »



J’ai adoré cette petite douceur mais je reste affamée.
Allez-file, et reviens-moi vite avec un pavé comme j’aime .

Publicités

8 réflexions sur “ » CAT 215 « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s