« Les deux coups de minuit »

Les deux coups de minuit de Samuel Sutra éditions Flamant Noir

« J’ai commencé à voler si jeune que je me demande si je ne suis pas sorti d’un œuf !  » Tonton .
Tout le monde connait Les Tontons Flingueurs, mais connaissez-vous Tonton et son équipe de branquignoles nés sous la plume talentueuse de Samuel Sutra? Si ce n’est pas le cas c’est une grave erreur que je vous invite à réparer rapidement, car cette équipe vaut le détour et c’est rien de le dire. Il faut le lire pour comprendre et je vous assure que vous passerez un sacré bon moment avec ces polars où les voyous sont en première ligne. Car ici ce n’est pas Flic ou Voyou ? C’est Voyous ! Et ça flingue à tout va!

Avant tout braquage, on se réunit pour les formalités d’usage.


« Autour de l’immense table du salon l’équipe venait d’assécher une douzaine de bouteilles parmi les plus propices à vous courber les semelles. »
« Gérard semblait être celui qui résistait le mieux au mélanges ingurgités. »
On est de suite dans l’ambiance et on se régale avec la verve de l’auteur. On se retrouve projeté dans l’univers cinématographique d‘Audiart et c’est l’éclate assurée.
Dans cette nouvelle aventure, Tonton et son équipe de branques se retrouvent piégés. On essaye de la lui faire à l’envers au Tonton, et même si ça vole bas dans son équipe, ce sont de vrais durs et ils ne lâcheront pas l’affaire si facilement. Le baron Gayrlasse d’îles-Mourut sur Seine lui a pas fait de cadeau avec ce plan.


« Si l’oseille a disparu, crois-moi c’est que les emmerdes commencent. »
Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises, autant par le récit que par le verbiage utilisés. Samuel Sutra manie à merveille le langage des Titis parisiens. On sent derrière chaque phrase le travail minutieux de l’auteur, bourré d’humour. Un style redoutable, efficace, des dialogues irrésistibles, des jeux de mots hilarants, bref c’est un délice.

« Soignez les détails…C’est important les détails. »

Jugez-vous même:

« Alors, bourrique ! Enfin seuls, comme dirait l’autre.Quatre ans que je te fais la danse du ventre, à foutre des collants presque propres et à peine filés. Que je prends une douche deux fois par semaine, histoire de sentir bon.Que je fais tremper mes gaines dans la baignoire, manière de t’émoustiller le sensoriel. Que je me bourre le sous-tif de gravier pour avoir une paire bien arrogante. Et toi? Rien. Pas une main aux miches, pas un regard dégueulasse à mon égard. Irréprochable, que t’es . Ah mais, espèce de fumelard, j’en ai ma claque qu’on me respecte, moi, t’entends ? J’en ai ma claque ! Je veux qu’on m’baise, qu’on me secoue, qu’on me colle le museau contre le bois de lit et qu’on me tape dans la cantine jusqu’à je perde des bouts et qu’on reconnaisse plus rien. J’suis quand même une baronne, merde! J’ai le droit qu’on me chahute ! »

C’est pas des enfants de cœur mais sérieux j’adore leur compagnie.


L’auteur n’en est pas à son coup d’essai, « Les deux coups de minuit «  est la sixième aventure de Tonton. Encore quatre à découvrir pour ma part. J’avais fait sa connaissance avec « Les particules et les menteurs »(Deuxième aventure) et c’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai dévoré ce dernier, sur une journée avec peu d’entracte. Une aventure livresque aussi bonne qu’une séance cinéma. Les tontons flingueurs étaient là, bien présents, Samuel a trouvé une belle façon de leur rendre hommage, et de nous ravir avec plusieurs tribulations.


À découvrir aussi « Kind of black » autre polar magnifique de l’auteur dans l’univers du Jazz (Prix du Balai d’or 2014).L’auteur est édité chez Flamant Noir, une maison d’édition qui réunit des romans de qualité où j’ ai repéré de belles plumes, telles que Muriel Houri (Menace) et Ellen Guillemain (Esprit de famille).


Alors si vous avez envie de passer un bon moment, de découvrir le magnifique travail de Samuel avec la langue Française, de vous bidonner cet été, foncez lire les aventures de Tonton et les canailles qui l’accompagnent.


« On nait. On meurt. Entre les deux, on boit » mais surtout on n’oublie pas de lire et de rire.

Publicités

5 réflexions sur “« Les deux coups de minuit »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s