» Je m’appelle Requiem et je t’… « 

Je m’appelle Requiem et je t’… de Stanislas Petrosky aux Éditions Lajouanie

Qui dit 14 juillet dit Feux d’artifesses…Chronique politiquement Incorrecte …On va encore me dire de lire du Romilly,m’en fous, j’ai lu du Petrosky et je me suis éclatée.


Annie Cordy ,la bonne du curé étant  trop occupée  à faire des bêtises derrière l’église, Nadine Monfils se fit donc une joie de nous gribouiller la préface de ce recueil on ne peut plus cocasse.La couleur est annoncée, ça promet une franche rigolade.

« On ne causera pas trop de péché de chair, parce que, comment dire ? C’est un véritable sujet à fâcherie avec le Patron.Si tu veux, pour lui coquette devrait juste servir à pisser,point barre. »

Pas de boogie woogie avant vos prières du soir ,il l’a assez dit Eddy, en chantant même,mais non Estéban notre cureton ne semble pas d’accord.

Sous prétexte qu’il oeuvre pour défendre les âmes en détresse ,il s’octroit quelques faveurs au passage.S’il existait un permis à points pour donner au curé le droit de grimper l’échelle menant au paradis,il aurait perdu quelques barreaux .J’ai glissé Chef,tu m’étonnes qu’il a glissé et pas qu’une fois,il en a fait des allers-retours .En attendant le Paradis ou l’Enfer ,il a fait des tours au septième ciel .

« Je me renseigne pour le boulot, c’est tout ! »

Mais bien sûr .

Même pour la picole,il a ses excuses…

« J’essaie toujours de m’envoyer du 18 ans d’âge,histoire d’être réglo avec moi-même. »


Requiem c’est pas un con,non,il est content quand elles sont mortes les canailles.Si parfois, il exorcise  Marie couche-toi-là, aprés son passage, le mari est Cocu mais content…..C’est pas Serge qui s’en offusquera.

Une affaire,plus sérieuse débarque,Martine une de ses plus belles brebis,sa préférée même,(tu m’étonnes!)  se retrouve prise au piége …Soudain surgit un aigle noir …Ça ne présage rien de bon!

« Je suis libertine,je suis une catin ... » Coquine, la Martine .

 » -Tu sais avec le boulot que je fais,je suis une pestiférée,une salope..

-C’est quoi une salope Martine? Une salope c’est simplement une femme qui couche un peu trop aux yeux de celles qui couchent pas assez.

-Curé,vicelard et philosophe, tout un programme. »

Et quel programme ….

Le loup protège toutes ses brebis, et il se donnera à fond pour y parvenir,avec ses méthodes peu catholique,parfois expéditives mais avec une efficacité prouvée.


« Bon je cause, je cause ,je te fais part de mes états d’âme,mais tu as acheté un bouquin policier,tu veux de l’intrigue, de l’aventure ,du punch, du suspens, du sexe, toi ce que tu veux c’est un putain de « Page-Turner« … »

Et ben tu l’as ,tout y est mais en plus t’as la rigolage,et pas qu’un peu,attends-toi à être PTDR,MDR….Car quelle gouaille il a ce curé, une sacré verve en plus  des tribulations de sa coquette.Jamais tu t’ennuies,même que tu pleures au dernier chapitre . Tu veux encore une autre d’histoire..

Et on démarre une autre histoire …

Et d’aventure en aventure …

Oh que oui j’en veux encore du politiquement incorrecte,suis grande maintenant,il est loin le temps où je lisais en cachette les San-Antonio de mon pére, il aurait adoré celui-ci…ça lui aurait rappelé de bons souvenirs,et moi mes premières infractions au code du père .-Tu ne liras point! J’écoute  toujours pas Papa,désolée …


Quand je vous dis qu’il y a du beau monde chez Lajouanie,je ne vous ai pas menti,je n’ai pas le droit toute façon, c’est péché,suis passée à confesse toute façon,si si,regarde…il le fallait avec toutes les cochonneries que j’ai lu aujourd’hui .


En attendant ,les deniers du cul(te) ont été généreux, grâce à J-C (Non pas Jésus Christ,Jean-Charles ,arrêtez de déconner c’est sérieux là) et de Stanislas(l’auteur pas le curé)  en répondant à deux petites questions vous pouvez gagner un exemplaire de ‘Je m’appelle Requiem et je t’…’ Ceux qui me connaissent bien trouveront vite la première ,c’est mon péché mignon,ma gourmandise,mon petit remontant ……Chut on souffle pas !

Première question :

Par quel liquide  Estéban Lehydeux remplace-t’il le vin de messe?(trop facile)

Une petite deuxième pour départager :

Combien de livres comporte la collection des Editions Lajouanie ?

Tirage au sort à 19h …Bonne chance.

Me répondre en MP à ONTHEROADAGAIN CHRIS ……


Pour tous ceux qui ne gagneraient pas,il ne vous reste plus qu’à foncer chez votre dealer car sérieux si vous voulez vous fendre la poire, avec une histoire truculente, poilante, avec un curé hors norme, souvent défroqué mais toujours en action.C’est celui-ci qu’il vous faut. Un super bouquin à glisser dans sa Pal vacances, ou sa Pal chasseuse de Blues, à lire absolument.Je vous prie de me croire ,au nom du frontibus, du nasibus,du mentibus,du ventribus, du sexibus ….

AMEN

 

 

 

 

 

 

.

Publicités

29 réflexions sur “ » Je m’appelle Requiem et je t’… « 

  1. Emmanuel

    Ah tentatrice !!!
    La gourmandise est aussi un péché, tant pis, je lirai certainement ce livre avec plaisir mais en attendant d’assouvir cela l’envie m’étreint 😉
    Et je tente ma chance au tirage au sort 🙂

    J'aime

  2. jean-michel isèbe

    Et ben , t’es en forme toi , mais en forme de quoi? Te restes plus qu’à défiler avec ce que tu veux dans le c…. euh ..fion ( ainsi fion , fion , fion , les petites marionnettes!!!) . Et le corbeau tenait en son bec un Hollande :  » apprenez , mon bon monsieur , que tout flatteur vit aux dépens de celui qui le dégoute »!!!!!!!!!!! On the road sixty/six!!!!!!!!!!!!!

    Aimé par 2 people

  3. Putain, je veux ce livre de suite ! Même si je m’attendais à de plus politiquement incorrect, là, tu es restée sobre même si j’ai souris et eux les yeux qui pétillaient devant ta cul-ture étalée telle un saint-suaire dans ta grosse nique, ta chronique !

    Un curé qui as de la verge… de la verve, j’en veux ! Mais interdit pour lui de tremper son hostie dans mon calice (de Christ) !

    J’adore la définition de salope, je la ressortirai celle-là !!

    Je filerai chez mon dealer pour voir s’il vend des La Jouanie !

    PS : j’ai lu les San-Antonio de mon père, parce que mon père m’en avait refilé quelques uns un jour où j’avais plus rien à lire, j’avais 15 ans ou 16 ans et « vol au-dessus d’un lit de cocu » m’avait fait pisser de rire. Pas de règle « ne pas lire » dans la famille, mais « lis, ça fait du bien ».

    Aimé par 1 personne

    1. Mon père avait du mal à comprendre ma passion dévorante pour les livres 😉 et pour certains c’est toujours le cas , il serait fou s’il me voyait maintenant lire des lourder entière … Je savais que ça te plairait et te tenterais … Il y en aura d’autres en plus 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Ping :  » Dieu pardonne lui pas! «  – Dealer de lignes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s