» Landfall « 

Landfall d’Ellen Urbani aux éditions Gallmeister 



« Tout le monde appartient à quelqu’un . Tout le monde vient de quelque part. »
L’ouragan Katrina a frappé la Nouvelle Orléans. La Louisiane est plongée dans la désolation. C’est le chaos total.


Rose, une jeune fille blanche de 18 ans, accompagne sa mère en voiture pour faire dons d’objets personnels pour aider les sinistrés. Elles croiseront la route d’une jeune black, Rosy, mais hélas une autre catastrophe surgit . Et le destin de ces deux jeunes filles déjà au cœur de la tourmente changera à tout jamais.
Pour comprendre le présent, il nous faut remonter dans le passé.

 » Il n’empêche, certains secrets mettent des décennies à être révélés. »

Comme pour le 11 septembre, il y a un avant Katrina et un après. Entre passé et présent, le destin croisé de ces deux jeunes filles se révèle.
À travers ces portraits de femmes Ellen Urbani nous emporte en plein cœur de l’Ouragan parfois avec humour:

« Parce que l’eau dans laquelle on traine là, c’est pas que de l’eau de pluie, vous savez. L’aut’moitié c’est de la pisse de tous ceux qui se sont fait dessus quand ils ont vu la vague qui leur fonçait dessus! »

Mais aussi avec une certaine émotion plutôt bouleversante.

« Elles attendaient, hantées par le tintement qui ponctuait le chagrin de Maya, tandis que du dehors leur parvenait la rumeur des pertes subies par d’autres: des explosions ponctuelles de cris, de sanglots ou de chocs. Elles attendaient en silence.Elles attendaient sans dormir, trop troublées pour trouver le sommeil. »

La Louisiane est meurtrie, sa population souffre et tente de survivre dans ce décor apocalyptique. Pendant quatre jours et quatre nuits ils lutteront et essuieront hélas énormément de pertes humaines en plus des pertes matérielles. Des vies entières anéanties.
Ce premier roman est magnifique. Tout en étant bouleversant, il recèle également beaucoup d’humour ce qui aide à supporter cette noirceur et de ne pas tomber dans le pathos. Derrière ce drame, se cache une histoire de femmes, des femmes fortes, battantes. Le portrait d’un coin d’Amérique qui souffre une fois encore, une fois de trop.


« Je ne veux pas prier pour être protégée des dangers, mais pour avoir la force de les affronter; Je ne veux pas supplier pour que passe ma douleur, mais pour avoir le courage de la surmonter. »


Ellen Urbani, une conteuse de talent, un roman tout en émotion, une plume superbe, une histoire où chaque détail à son importance dans le récit, des personnages hors du commun, un roman puissant et incarné.


Un coup de cœur qui rejoindra mes autres romans préférés sur le même thème: Ouragan de Laurent Gaudé et Zola Jackson de Gilles Leroy.


Encore une belle plume que nous propose les éditions Gallmeister , à suivre et à lire indéniablement.

Publicités

9 réflexions sur “ » Landfall « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s