» Le verger de marbre « 

Le verger de marbre d’Alex Taylor aux Éditions Gallmeister collection Neonoir


« Aller retrouver un morveux qu’a la tête chaude, c’est pas mon truc poupée. Surtout un dont je me fous comme de la merde sous mes godasses. »

Beam Sheetmire, 17 ans est en fuite. Il a eu le malheur de descendre un mec qui s’avère être le fils d’un caïd du coin. Même s’il a agi en légitime défense,les emmerdes ne font que commencer. Ça craint ,cette contrée du Kentucky n’est déjà guère hospitalière,mais elle va vite devenir un véritable enfer .


« Y’a pas vraiment moyen d’empêcher les gens de se descendre entre eux ? »

Amoureux de la noirceur, bienvenue dans le verger de marbre . Ici la seule lumière que tu croiseras sera celle qui s’éteindra au fond des yeux des mortels avant de passer de vie à trépas …non je ne te noircis pas le tableau , l’auteur s’en est chargé lui-même et s’est déchargé aussi d’une certaine violence à travers ces pages . En même temps tu t’attendais à quoi en pénétrant chez  ce dernier né de chez NeoNoir , une histoire d’amour ? Et pourtant…

« -Si tu viens tremper ton biscuit , t’arrives trop tard .Y’a plus rien à offrir.

-Je ne suis pas venu pour baiser .

-Alors tu seras pas déçu. »


Alex Taylor nous régale,si certains le comparent à Donald Ray Pollock ou à Cormac McCarthy c’est pas anodin. Son talent , la noirceur sans oublier sa prose lyrique vraiment magnifique. Une récit vraiment terrible,un coin d’Amérique que vous n’êtes pas prêt d’oublier.Cette ambiance nous hante ,nous captive,nous submerge.


« Pour l’essentiel de sa courte vie, il avait œuvré à garder son indépendance. Une fois que l’homme commençait à collectionner les obligations, tout se déréglait et il se trouvait face aux murs d’une prison construite de ses propres mains. »

Un grand moment de lecture ,sombre et palpitante,l’Amérique rurale dans toute sa splendeur ,à découvrir sans aucunes hésitations.Ne fuyez pas ,lisez et appréciez .


« J’aime le grand air, quand il n’est pas bondé de monde. Mais par ici un type peut juste…s’évaporer. »  

Un grand merci à Léa  et aux éditions Gallmeister pour cette découverte en avant-première .

 

 

 

 

Publicités

12 réflexions sur “ » Le verger de marbre « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s