» Des hommes de peu de foi « 

 Des hommes de peu de foi de Nickolas Butler aux Éditions Autrement



« Une semaine dans un camps de boy-scouts au nord du Wisconsin, que peut-on imaginer de plus bénéfique, de plus thérapeutique, pour l’âme d’un garçon ? « 



Chaque été Nelson, un jeune ado de 13 ans, rejoint le camps scout Chippewa dans le Wisconcin accompagné de son père. Nelson est un garçon solitaire et, hélas, le souffre-douleur de ses camarades qui l’ont surnommé « le clairon ». Durant l’été 1962, sa vie prendra un autre chemin. L’amitié s’offre enfin à lui, et il ose espérer un avenir meilleur même si pour y arriver il devra prendre quelques décisions. Nelson l’enfant victime deviendra un héros.
Sur trois générations d’hommes Nickolas Butler, divin conteur, nous offre Son Amérique à travers de beaux portraits d’hommes et de femmes. Avec une écriture sensible et poétique il nous parle d’amour, d’amitié, de la guerre, de la difficulté de grandir, de vieillir, d’aimer. Mais aussi de base-ball, des traditionnelles collections de cartes de joueurs, des camps scouts, tout ce qui fait l’Amérique d’hier à aujourd’hui.
Construit comme un triptyque, les trois étapes de la vie de Nelson s’offrent à nous. De l’année 1962 puis 1990 jusqu’en 2019.
« L’amour n’appartient pas au domaine de la raison. L’amour est une émotion. « 
Son sens de la narration nous transporte, tout comme dans son premier roman Retour à Little Wing que je vous invite fortement à découvrir. Un roman déjà traduit en 10 langues, couronné par le Prix Page/America. On ose espérer prochainement une adaptation cinématographique, les droits ayant été acheté par la Fox. Egalement auteur d’un recueil de nouvelle Rendez-vous à Crawfish Creek, un autre domaine où il excelle.


“Des hommes de peu de foi” confirme le talent de l’auteur, sa tendresse envers ses personnages est touchante et les rend inoubliables. Un roman que l’ont ne peut lâcher et que l’on quitte avec regret. Comme je l’ai aimé cette nouvelle aventure américaine! Comme j’ai aimé partager ces moments avec Nelson, et retrouver cette plume si belle, qui m’avait tant charmé dans son premier roman. Un auteur cher à mon cœur de lectrice que je retrouverai avec un plaisir non dissimulé.


Trois lectures, deux rencontres émouvantes, des instants de bonheur comme j’aime.

 

Merci aux Éditions Autrement pour ce magnifique moment de lecture .

Publicités

5 réflexions sur “ » Des hommes de peu de foi « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s