« Aussi noir que ton mensonge « 

Aussi noir que ton mensonge d’Antti Tuomainen aux éditions Fleuve Noir




« Lorsque l’on trouvait un point de départ, peu importe lequel, à un moment ou à un autre, le texte prenait le pouvoir et disait de lui-même ce qu’il avait à dire. « 



Janne Vuori, journaliste à Helsinki en Finlande s’interroge suite à la lecture d’un étrange email reçu. Il décide d’entreprendre une enquête d’investigation pour percer le mystère qui se cacherait derrière cette usine de Nickel.

Il n’est pas du style à faire les choses à moitié, et met comme à son habitude, tout son cœur à l’ouvrage au détriment de sa vie familiale qui du coup par à vau l’eau. À croire que c’est inscrit dans les gènes, l’incapacité à réussir sa vie de couple et de père, ayant lui-même grandit sans le sien parti un jour il y a 30 ans.
Dans cette froideur hivernale, malgré la blancheur du paysage, de sombres secrets vont se révéler sur cette usine, achetée 2 € et où le nickel se transforme en or, mais également sur son passé. Des liens dénoués s’entremêlent, le passé resurgit dans le présent, la lumière apparait dans cette sombre affaire.
Des choix s’imposeront quel qu’en soit le prix…

Ce roman est loin d’être glacial, cette plume Finlandaise que je découvre fut assez plaisante, même si le coté écologique et absence du père est un sujet assez récurent dans énormément de thrillers ces derniers temps. C’est tendance.
Avec une écriture fluide, une narration assez classique dans la veine des polars nordiques, l’auteur nous offre un roman engagé qui dénonce certaines actions catastrophiques pour la planète et tout ça pour du fric. Ce n’est pas le manteau blanc qui recouvre cette région qui évitera de découvrir  » les ordures » qu’elle nous cache. Il évoque également l’absence du père, l’addiction au travail qui engendre inévitablement des problèmes de couple.

Un roman au final qui mérite notre attention, un bon moment de lecture pour cet hiver qui approche à grands pas.

Antti Tuomainen

Antti Tuomainen n’en est pas à son coup d’essai, il est déjà l’auteur de plusieurs romans dont “La dernière pluie” qui a obtenu le Clue Award du meilleur roman finlandais en 2011. Après “Sombre est mon cœur” paru chez Fleuve en 2015, “Aussi noir que ton mensonge” est son cinquième roman, le troisième à paraitre chez Fleuve Éditions. Antti Tuomainen figure parmi les meilleurs auteurs de la littérature noire finlandaise.

Je remercie les Éditions fleuve pour cette sympathique découverte .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s