« Petits secrets, grands mensonges »

Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty aux éditions Albin Michel

 

 » Je crois que personne n’a la moindre idée de qui a fait quoi. Pas même la police. »

Mais alors que se passe-t’il dans cette ville d’Australie?

Bienvenue à Pirriwee dans ce quartier résidentiel et son école publique très proche de Wisteria Lane, mais si rappelez vous « Desperate Housewifes » aux USA, pourtant éloigné de nombreux miles mais tellement similaire. Je vous promets on s’y croirait, tout comme dans son premier roman  » le secret du mari », même ambiance mais autre histoire, autres secrets,autres mensonges. L’auteure t’embarque dans une nouvelle aventure jouissive et pleine de suspens.



« Que les choses soient claires. On n’est pas au cirque, là. Il s’agit d’une enquête pour meurtre. »


M’y suis pourtant cru au cirque avec cette flopée de personnage qui se donne si aisément en spectacle, du vrai Vaudeville. Les rumeurs circulent entre deux coupes de champagne, surtout chez celles qui n’ont pas été invité. La bourgeoisie ne se fait pas de cadeaux.
« Au diable, la gentillesse! De toute façon c’est surfait! « 


En attendant l’arrivée de la nouvelle a fait un beau bordel dans le quartier, sans le vouloir pourtant, mais l’accueil laisse à désirer, et si en plus tu débarques seule avec ton mouflet, le gang des serre-têtes ne va pas t’épargner.
« Pour être honnête c’était agaçant. Comme si leur château de sable étaient mieux que le nôtre »
Un grain de sable en trop dans la cour d’école et c’est tout qui se déglingue dans le quartiers aux belles façades. Pourtant derrière ces magnifiques décors, il s’en passe des choses, et pour démêler le faux du vrai, ça va pas être simple. Bien avant la soirée Quizz les questions se posent.


Pour son deuxième roman Liane Moriarty t’emmène dans un terrible suspens. Le récit remonte le temps agrémenté au fil des pages par des fragments de rumeurs que la journaliste amasse pour son futur papier, les langues de vipères s’en donnent à cœur joie. Une construction du récit peu commune, qui t’accroche jusqu’au final. Il sera prochainement adapté en séries, la première :‘big Little Lies’ avec Nicole Kidman et Reese Whitherspoon, et la seconde :« Sharp Objects’



Liane Moriarty, romancière australienne est l’auteur de six best-seller dont « Le secret du mari »grand succès en France et aux États-Unis, traduit dans 55 pays.

Petits secrets, et grands mensonges,son deuxième roman traduit en France est un récit réjouissant que j’ai apprécié tout autant que “Le secret du mari”. À déguster comme une divine comédie sans modération. Une belle escapade livresque sans prise de tête chez les nantis.

Liane Moriartty
Je remercie les éditions Albin Michel pour cette chouette lecture très divertissante .

Publicités

6 réflexions sur “« Petits secrets, grands mensonges »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s