» La valse des arbres et du ciel « 

La valse des arbres et du ciel de Jean-Michel Guenassia aux Éditions Albin Michel



 » Ce qui m’importe, ce n’est pas d’être reconnu et célèbre mais de pouvoir peindre comme je veux. Moi, je n’ai pas besoin d’argent pour être heureux. »



Auber-Sur-Oise, été 1890.
Van Gogh, en convalescence, y séjourne et peint tout ce qui l’émerveille chaque jour.

Champ de blé aux corbeaux,Huile sur Toile,1853

 » Je fais une toile par jour, et une foule de desseins. Quand je ne peins pas, c’est une perte de temps. Si je le pouvais, je n’arrêterais pas de peindre. je rêve parfois que je passe mes jours et mes nuits à travailler. Je me dis que si j’y arrivais, je peindrais mieux, plus fortement, et j’atteindrais le point ultime de la peinture, qui rendrait le reste inutile. Et enfin, je serais libre et heureux. Mais il faut bien s’arrêter, et vivre. »



Il va y rencontrer Marguerite Gachet, une jeune fille qui rêve d’Amérique, de liberté, et de devenir peintre. Pourtant déjà promise, elle ne résistera pas au charme de Van Gogh, ni au danger qui vont accompagner cette idylle.

Les tournesols 1888

 » Je ne me marierai pas avec toi. Ni avec personne d’ailleurs. Je ne serai jamais la propriété d’un homme. Je n’ai pas l’intention de changer de prison. »

Les Iris 

Son père, le docteur Gachet, fait parti du tableau, de manière opportune. En ce temps là, ils étaient nombreux à être prisonniers de la morale bourgeoise pour ne pas dire coincés. Les artistes étaient mal vu et vivement critiqués.

Nuit étoilée

« Si monsieur Vincent Van Gogh voit la nature comme il la peint, nous le plaignons. Il doit la trouver bien laide. »



Un talent incompris à cette époque, enfin apprécié de nos jours. Van Gogh était un grand précurseur.
Jean-Michel Guenassia revisite à travers ce roman les derniers mois de la vie de Van Gogh, et soulève de nombreuses questions. Et si Van Gogh ne s’était pas suicidé? Et si une partie de ses toiles, exposées dans le monde entier, étaient des faux? Et si Marguerite...? Et si…? Ses recherches très poussées auprès d’historiens nous apportent des réponses stupéfiantes et créé une fiction magnifique. L’imagination de l’auteur nous offre un magnifique tableau livresque et sa verve romanesque sublime le paysage à chaque page. De part sa plume et son récit fascinant il réussit à me passionner pour la peinture et pour les impressionnistes de cet époque. Un miracle en soi.
« Je n’ai rien voulu de ce qui m’est arrivé, mais ce sont les choses qu’on ne choisit pas qui nous font devenir ce que nous sommes. »

Autoportrait, huile sur toile,1889.


Jean-Michel Guenassia est l’auteur de quatre autres romans à succès que je ne peux que vous encourager à découvrir , nombreux ont déjà été conquis, moi la première.

Jean-Michel Guenassia

“Le club des incorrigibles optimistes” reçut le Goncourt des lycéens en 2009, un véritable phénomène d’édition en France et dans le monde (écrit en 4 ans, lu en 2 jours au grand dam de l’auteur, désolée mais c’était tellement BIEN),
“La vie rêvée d’Ernesto G “ en 2012 ( on y croisera le Che ), “Dernière donne” (Paru en poche en 2014) et “Trompe-la-mort” en 2015 (qui nous transportera en Inde). À ce jour, il a vendu plus d’un million d’exemplaires de ses livres.

Un auteur que je suis, fidèle aux belles plumes. Fidèle je resterai.
Merci aux éditions Albin Michel pour ce voyage livresque très coloré et très apprécié.

Publicités

13 réflexions sur “ » La valse des arbres et du ciel « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s