» Cabossé « 

Cabossé de Benoit Philippon aux éditions Gallimard Série Noire 


« il est comme ça, Roy. Il parle pas beaucoup.Des fois, il parle pas du tout. Mais on comprend chaque mot qu’il dit pas. » 

Cabossée, tu l’es toi-même. T’es même plus sûre de passer au contrôle technique. Ben oui t’as plus la carrosserie de tes vingt ans, ta côte à l’argus a baissé, ta taule est un peu froissée, beugnée, rayée, ça mériterait bien un peu plus de polish pour faire reluire un peu tout ça avant de l’exposer en vitrine sur les sites de rencontre. Car c’est là que commence l’histoire de Roy, sur un site de ce genre, et il te ferait presque changer d’avis…enfin presque…faut encore que je réfléchisse. Et puis je suis pas Guillemette même si je suis un peu fêlée moi aussi. En attendant il me plait bien ce Cabossé.


« C’est pas parce que t’as une sale tronche que t’as pas une bonne tête. »

Et sa passion pour tous ces clichés d’Amérique ça m’éclate.

 » Tu sais, la vie c’est bien plus chiant que le cinéma. Il s’y passe rien, en fait. Pourquoi tu crois qu’ils ont inventé les clichés ? »

La collision entre la Belle et la bête est terrible, ça se percute de partout, ça froisse les draps mais ça défroisse le cœur.


« Une arcade sourcilière fendue, ça se recoud. L’âme déchirée,c’est moins simple. On peut désinfecter avec une bonne dose d’alcool, mais pour la guérison, faut plus que du fil chirurgical. »

Faut de l’amour…beaucoup d’amour… et ça ils savent faire, l’Amour, alors ils ne s’en privent pas.

Ça aurait pu être une histoire ordinaire, un gars, une fille, une rencontre, un bon plan, une belle nuit, une cavale avec des pauses classées X, et ben non c’est pas une histoire insignifiante, c’est une belle histoire. Pas un conte de fée, c’est la vie, une histoire qui te bouleverse parce qu’elle sonne vraie. Elle te prend aux tripes et t’égratigne ton cœur, elle esquisse des sourires sur tes lèvres, elle réveille tes sens endormis…Chabadabada…et tous ces clins d’œil sont autant de bras d’honneur à cette vie qui peut être parfois de merde et ça va t’aider à lâcher prise.

« Si tu lâches pas prise, tu vas finir par terre. »

Alors même Cabossé, t’as encore le droit de rêver,et j’espère vous avoir fait rêver un peu et vous avoir donné envie de découvrir ce road trip un peu particulier de Roy et Guillemette.

« La culture, c’est pareil. Si t’y mets pas les formes, tu tues l’envie. Et tu dresses le mur. »

Fonce, tourne ces pages, et découvre Cabossé à l’écriture nickel chrome…

Benoit Philippon est passionné de cinéma, scénariste et réalisateur il réalise son premier film en 2010, Lullaby, qui réunit un casting assez prestigieux. On retrouve Clémence Poésy, remarquée dans Harry Potter et la Coupe de feu, Forest Whitaker et Rupert Friend, dans une comédie dramatique teintée de Jazz.

Il pratique l’écriture scénaristique depuis vingt ans.


Cabossé est son premier roman Noir, un coup de cœur à découvrir très vite.

Publicités

7 réflexions sur “ » Cabossé « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s