« Les animaux « 

Les animaux de Christian Kiefer aux Éditions Albin Michel



« Les lois que les hommes instauraient pour gouverner leurs vies n’étaient que des conjectures, propres à justifier le but qu’ils donnaient à leur existence. L’armoise et l’herbe de pauvreté. L’écureuil et l’antilope. Le grizlzli, le loup, le raton laveur. Tous destinés à remplir une certaine fonction. Mais l’univers dissimulait ses rouages, et l’homme ne tirant rien de ce grand vide, était forcé de créer dans le secret obscur de son cœur, les règles capables de diriger sa vie. Les nuages n’étaient qu’un amas de formes indistinctes, dénuées de signification et de finalité. La fonction – il n’y avait que cela. Et la sienne avait consisté à survive dans le monde qu’il s’était choisi. Il avait réussi : c’était la plus élémentaire de toutes les règles, et quand il se mit à pleurer, ses larmes ne coulaient que pour lui-même. « 



Dans l’Idaho Bill a trouvé refuge auprés d’animaux sauvages dont il s’occupe avec grand soin.Ce refuge lui est cher. On y recueille des animaux sauvages bléssés depuis des années. Il y a retrouvé Majer qu’il connait depuis son enfance . Un lien trés fort et particulier les unit.


Dans cette nature indomptée il mène une vie paisible et s’apprête même à sauter le pas avec la femme qui a su l’apprivoiser. Mais son passé le rattrape, une tempête de neige s’installe dans sa région et dans sa vie. La forêt jadis protectrice se fait de plus en plus menaçante.


 » Pour la première fois de ta vie, tu comprends que les tueurs sont partout. Ici dans la forêt, dans le désert d’où tu es venu – il se peut même que le monde ne soit qu’un vaste champ où l’on donne la mort, et où les chances de s’en sortir sont si minces qu’on ne peut même pas les évaluer. « 



En remontant le cours du passé, l’histoire de Bill se révele et met à jour  des secrets qu’il pensait bien enfouis.
Christian Kieffer nous offre un roman noir de toute beauté, une pépite américaine.


Dés le départ tu t’en doutais, la collection Terre d’Amérique d’Albin Michel te comble de bonheur à chaque parution. Tu ne t’attardes même pas sur la quatrième de couv’, tu sais que ton voyage livresque va être grandiose dans ces contrées d’Amérique qui te font tellement rêver. Et là dés les premières pages tu t’es sentie merveilleusement bien. La plume t’a émerveillée , envoûtée et tu t’es laissée porter par l’histoire page après page avec juste quelques pauses pour savourer pleinement ta lecture.
 » Par moments, tu as l’impression que cette histoire n’est pas la tienne, qu’il s’agit juste des séquences d’un film, et pourtant elle t’appartient bel et bien, dégorgeant de toi avec la force d’un torrent. » 

Tu ne peux qu’être admirative devant le travail colossal de l’auteur pour nous présenter un roman aussi abouti.
Une collision entre le monde humain et le monde animal sublimée par sa plume .
Une quête de rédemption avec pour décor les grands espaces, la nature , l’amour, l’amitié, la famille, les secrets, les mensonges, les trahisons,la vengeance, l’addiction, le jeu, la passion, le passé, le présent sans oublier les animaux, tant de thèmes abordés dans cette histoire nature-writring et avec une telle maîtrise qui font de ce roman un chef-d’œuvre.
Un livre inoubliable qui mérite une place importante dans votre bibliothèque. Je remercie au passage les personnes qui m’ont déjà fait confiance sans avoir lu ma chronique enfin écrite .


Christian Kiefer , un grand auteur, un maître, dignement salué par Richard Ford, Willy Vlautin et T.C.Boyle . Poète et écrivain, il enseigne à Sacramento, en Californie.Une nouvelle voix des plus prometteuses de la littérature américaine contemporaine.
Les animaux, deuxième roman de l’auteur qu’il me tarde déjà de retrouver. Son premier « The Infinite Tides « n’est pas encore publié en France .


Saluons également Marina Boraso pour sa remarquable traduction.
Un coup de foudre pour moi aussi que je vous encourage à découvrir très vite .
Je remercie les éditions Albin Michel pour cette lecture majestueuse.

Publicités

9 réflexions sur “« Les animaux « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s