» Un ange brûle « 

Un ange brûle de Tawni O’Dell aux Éditions Belfond


 » Nous étions encore des gosses après tout. Nous ne savions pas qu’un cauchemar vivant ne se dissipe jamais, parce qu’il est impossible d’y échapper en se réveillant, tout ce que l’on peut espérer, c’est lui faire perdre de sa force en le partageant autour de soi.  » 


Bienvenue en Pennsylvanie dans la petite ville minière de Buchanan. C’est ici que Dove, une femme flic au caractère bien trempé officie en tant que Chef de Police. C’est ici aussi que l’on découvre le corps d’une jeune adolescente à demi calciné. Une enquête qui va plonger Dove dans sa propre histoire familiale  et faire resurgir son passé et ses fantômes.


 » Dés l’âge de quinze ans, j’ai eu les parents rêvés, morts et donc désormais incapable de me faire plus de mal. »

La jeune fille assassinée était issue d’une famille miséreuse versée dans l’alcool et les magouilles. Elle rêvait d’une vie meilleure et étudiait avec acharnement grâce à sa bourse universitaire. Un ange aux ailes brisées en plein envol.


Dove est bouleversée, elle-même sortie d’une enfance chaotique, elle veut rendre justice à cette innocente.

À travers ce roman noir Tawni O’Dell nous entraine en plein cœur de tragédies familiales, deux histoires, deux familles et même si l’amour de l’une l’emporte sur la haine de l’autre elles se ressemblent énormément.


Page après page, les révélations des drames passés et présents se dévoilent et ne nous laissent aucun répit. C’est noir, bouleversant, violent, brutal, inhumain, ça t’écorche le cœur. Ça sent la misère et le désespoir. Un beau portrait d’une Amérique figée dans le temps et la rouille, loin des paillettes et des projecteurs, L’Amérique que l’on cache.


Tawni O’Dell excelle dans ses romans, du rural noir à l’écriture ciselée et toujours une psychologie fouillée de ses personnages. Ce cinquième roman est aussi réussi que ses précédents. C’est toujours déchirant. Un cri du cœur, du bruit de la fureur et des larmes qui font de cette histoire sombre un magnifique roman.

Une autre belle voix de la littérature américaine.


Tawni O’Dell est née au cœur de la Pennsylvanie occidentale, règion à la fois sauvage et minière qui a inspiré son œuvre. Après  » Le temps de la colère »(2001), son premier roman, en cours d’adaptation cinématographique, qui a obtenu un succès foudroyant aussi bien auprès de la critique que du public,  » Retour à Coal Run » ( 2004), « Le ciel n’attend pas »(2007) et  » Animaux fragiles  » (2010) , »Un ange Brûle « est son cinquième roman à paraître chez Belfond. Ses ouvrages ont été publiés dans plus de quarante pays. Elle vit toujours en Pennsylvanie avec ses deux enfants.

 

Je remercie les Éditions Belfond et ma chère Camille pour cette histoire déchirante et touchante.

Petit plus: si vous aimez Tawni O’Dell, n’hésitez pas à découvrir la plume de Dorothy Allison et son magnifique roman  » Retour à Cayro » également chez Belfond et réedité dernièrement avec une nouvelle traduction .

 

Publicités

4 réflexions sur “ » Un ange brûle « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s