« Gabacho »

« Faut pas grand chose pour survivre. Pour vivre par contre, je sais pas. »


Liberio, jeune garçon des rues a fui son pays, le Mexique pour les Etats-Unis. Il débarque des rêves plein la tête. À peine arrivé, Il trouve un petit boulot chez un libraire hispanique. Même s’il est fort occupé par ses nombreuses lectures, ce petit nerveux se bagarre plutôt facilement surtout si on ennuit l’élue de son cœur.


« Mon cœur je le sais déjà, à cesse de m’appartenir depuis longtemps, depuis le premier instant où je l’ai vu. »

Liberio est amoureux ou pense l’être. À travers ce récit, Il nous raconte son histoire avec une langue assez fleurie et originale. À travers une belle galerie de portraits, on suit son parcours, ses galères, ses rencontres qui vont changer sa vie. Même son penchant pour la bagarre le mènera sur une voie inattendue.


« J’ai plus aucun mot dans mon vocabulaire, ils sont tous périmés, et y’a plus la moindre lettre qui se balade autour de ma langue. »

L’histoire d’un migrant pas ordinaire, très attachant, courageux, aussi doué avec ses poings qu’avec ses mots. Un récit drôle, touchant à la langue aussi ébouriffante que Liberio. Un premier roman plutôt réussi.

Photo issue du film « Rêve d’or  » Magnifique œuvre coup de poing sur de jeunes migrants méxicains

Aura Xilonen est née au Mexique. Après une enfance marquée par la mort de son père, elle passe beaucoup de temps avec ses grands-parents, s’imprégnant de leur langage imagé et de leurs expressions désuètes. Elle a seulement dix-neuf ans lorsqu’elle reçoit le prestigieux prix Mauricio Achar pour ce premier roman  » Gabacho ».

Aura Xilonen

Aura Xilonen , une belle révélation des lettres mexicaines.

Je remercie les Éditions Liana Levi pour cette belle découverte .

Publicités

3 réflexions sur “« Gabacho »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s