» Cassandra « 

Cassandra de Todd Robinson aux Éditions Gallmeister 

 » On était moins des videurs que des baby-sitters avec nos poids combinés de deux cent quinze kilos ( surtout les miens) et nos dix mille dollars de tatouage ( surtout ceux de Junior). Le rêve de tous les parents. « 

Boo et Junior, deux gros bras, videurs en soirée dans un club de Boston, enquêteurs privés en journée. Deux gros durs au cœur tendre. Ils se connaissent depuis toujours. Grandir dans le même orphelinat, ça crée des liens indestructibles.

« À Saint-Gab, Il n’y avait que deux moyen d’assurer sa sécurité : être dangereux ou être utile. »

Ils ont bien retenu la leçon, ils sont utiles et dangereux. Faut pas trop les titiller, pas suceptibles mais assez nerveux les gars.

 » – Je vais te tuer et t’enculer après, tapette!

– Ouais, il est pas gay, c’est juste qu’il aime enculer les morts. »

Bon, leur langage est  assez fleuri, en même temps quand tu côtoies la racaille depuis toujours tu peux pas parler comme les grenouilles de bénitier. Et puis faut se faire respecter et c’est pas toujours facile. De plus quand tu te retrouves embarquer sur une enquête où la fille du procureur a disparu c’est pas une mince affaire.

 » – J’aurais sûrement dû fermer ma gueule. Malgré tout, je ne pense pas qu’il nous dénoncerait si ça tourne mal.

– Ouais. Moi aussi j’ai eu cette impression-là. Il n’a prononcé aucune menace, mais il était inquiet. 

-À quel sujet ?

– Il a peur qu’on soit sur le point de faire une énorme connerie. Un truc qui nous foutrait bien dans la merde. Genre, pour l’éternité. « 

Tu l’auras compris, tu vas t’eclater avec ce duo genre Terence Hill Et Bud Spencer. Ça castagne à tout va, ça tombe amoureux, ça bosse dur. Même si ça se casse la gueule parfois ça se relève toujours et ça ne laisse jamais tomber même quand les horreurs vues et vécues sont dures à encaisser. C’est costaud mais fragile aussi .

Todd Robinson frappe fort avec son premier polar, made in USA. D’entrée on s’attache à ces deux mecs pas banals qui vont nous embarquer dans leurs aventures sans une minute de répit. Ça déménage. Un polar de haut vol qui combine humour, action et suspense. Ces deux enquêteurs atypiques nous trimballent à travers Boston et vont nous prouver que l’on peut avoir des biceps, un grand cœur, un cerveau et même de l’esprit .

Un rythme de dingue agrémenté de dialogues pleins d’humour. Impossible à lâcher, triste de les quitter ces deux balezes mais hyper heureuse de les retrouver prochainement dans le second volet  » Une affaire d’hommes « 




Un polar incisif, mordant, corrosif et complètement barré. Que du bonheur. J’en veux encore.
Gallmeister a vraiment un don pour nous dénicher des auteurs de grand talent.

Jetez-vous sur Cassandra, une virée explosive dans Boston. De la dynamite.

Todd Robinson est né en 1972 et a créé une revue spécialisée dans la littérature noire et policière aux États-Unis qui a remporté nombre de prix. Il a été paysagiste, garde du corps, barman et videur – principalement au Roxy à New York et au fameux Rathskeller à Boston. Il vit aujourd’hui dans le Queens à New York avec sa femme, son fils et un chat qui a mauvais caractère.

Publicités

10 réflexions sur “ » Cassandra « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s