» Équateur »

Équateur d’Antonin Varenne aux éditions Albin Michel 


« Tu fuis toujours et tu n’as pas encore trouvé à qui parler, dans ce monde où l’on meurt.  » 

Pete Ferguson est un homme en fuite. Après avoir été voleur, incendiaire dans le Nebraska, déserteur de l’armée et meurtrier dans le Nevada, le revoilà sur la route à la poursuite d’un autre rêve.

 

« On a droit à nos rêves tous autant qu’on est. Même si au bout d’un moment ils deviennent des regrets.  » 

Son périple démarre dans les grands espaces des États-Unis puis direction le Mexique et le Guatemala où il se retrouvera au cœur d’une aventure politique, Il prendra part au combat qui n’est pourtant pas le sien mais qui l’insurge  » une aventure sans destin et une indienne sans terre » qui l’accompagnera dorénavant.


 » À la veille d’une bataille, on écrit des lettres. On convoque un passé qui brille soudain de tous ses détails. On s’accroche à chaque particule du présent comme à de l’eau entre ses doigts, les yeux douloureusement écarquillés, les narines dilatées. Et la première chose que l’on sent est la peur des autres soldats. » 

Puis La Guyane , avant de rejoindre l’eldorado équatorial .

Tantôt cavalier, tantôt flibustier, Il parcourra la moitié du globe pour donner un sens à sa vie, trouver son destin. Une quête qu’il poursuivra jusqu’au bout du monde .

 » – Ce que j’ai appris à l’équateur, c’est que rien ne change, Mais que lutter est moins absurde que d’attendre. Qu’il faut changer même si on sait que ça ne fera aucune différence non plus. Tu comprends ce que je dis ? 

– Qu’un problème résolu a quand même existé. Que se souvenir ou oublier ce n’est pas si différent. C’est un arrangement avec nous-même.

– On sera toujours les mêmes, passé, présent et avenir ensemble. » 

Après  » Trois mille chevaux vapeur » qui m’avait conquise , je retrouve la plume d’Antonin Varenne avec grand plaisir et je poursuis le voyage  à travers ce nouveau roman d’Aventure. Une fois de plus sa plume nous envoûte et il nous offre de magnifiques passages épistolaires. On s’attache à Pete Ferguson dont il nous brosse le portrait, « l’histoire d’une mauvaise graine. » 


Que ce soit dans le polar avec   » Fakirs » le roman Noir avec  » Battues « ou le roman d’Aventure avec « Trois mille chevaux vapeur » , le talent est là. Équateur confirme sa virtuosité. Il renouvelle le Grand roman d’Aventure. Un roman d’errance et de quête qui vous fera voyager et redécouvrir le passé à travers de magnifiques galeries de personnages et des endroits improbables.

Une odyssée envoûtante et poétique qui devrait en ravir plus d’un.

Antonin Varenne au Quai du Polar 2017

Je remercie les éditions Albin Michel pour ce voyage fantastique.

Publicités

2 réflexions sur “ » Équateur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s