» La Mécanique de l’instant « 

La Mécanique de l’instant de Rebecca Done chez Fleuve Éditions 

 

« Mon cœur se mit à battre si vite qu’il aurait pu servir de ligne de base à un morceau d’acid house. Je savais que j’avais envie de l’embrasser mais je savais aussi que je n’avais aucune envie de finir en prison…

Prof + éléve = Pervers . La formule on ne peut plus simple.  » 


L’amour a ses raisons que la raison ignore, mais apparement il ne fait pas bon s’aimer quand on a pas atteint l’âge requit. Dix ans d’écart entre Jess et Matthew, ce n’est pas dramatique en soi, seulement Jess est l’élève et Matthew le professeur là ça coince. Il vont pourtant s’aimer, s’aimer même beaucoup et ça va mal finir pour Matthew qui ne passera pas devant le maire ni devant le curé mais devant le juge et direction le pénitencier…

Dix sept ans plus tard Jess retrouve Matthew sur son chemin, malgré sa nouvelle apparence, elle le reconnu de suite. il semblerait même que leurs cœurs battent encore l’un pour l’autre et même si désormais l’âge n’a plus d’importance, il y a certaines choses du passé et du présent qu’on ne peut oublier.


 » Se tenir sur ses gardes au cas où quelqu’un ferait le rapprochement histoire d’éteindre l’étincelle avant qu’elle ne déclenche un incendie ravageur. « 


Je reconnais que ce style de roman ce n’est plus mon genre de prédilection. Au départ l’histoire peut sembler banale mais j’avoue que c’est sa construction qui a réussit à me captiver et a rendu ce roman un peu plus intéressant. Le suspens qui s’ajoute à la romance est savament dosé jusqu’au final. On voyage entre le passé et le présent et on découvre enfin la face cachée de cette histoire d’amour interdite. Les secrets de chacun sont mis à jour et on n’est pas à l’abri d’un nouveau scandale.


Une romance clandestine, un sujet tabou, un suspens omniprésent, une écriture fluide, des personnages attachants, font de ce roman une lecture agréable dans l’ensemble même si ça manque un peu d’originalité et que la fin reste comme suspendu dans le temps.


Rebecca Done est diplomômée en écriture créative de la Nor wich School of Art &  Design. La mécanique de l’instant est son premier roman. Elle vit à Norwich où elle travaille en tant que conceptrice-rédactrice freelance.

Je remercie les Éditions Fleuve pour cette lecture romantique. 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s