» La chambre d’ami « 

La chambre d’ami de James Lasdun des Éditions Sonatine

 » … En étant ainsi sans cesse en mouvement, il avait le sentiment de faire quelque-chose en vue de la solution du problème sans avoir à confronter le choix irréversible entre révéler à Charlie ou continuer à lui cacher. Il sentait, plus ou moins confusément, que l’activité à laquelle il se livrait était vaine, voire un peu malsaine. Qu’est-ce qu’il aurait de plus, après tout, s’il trouvait quelque renseignement intéressant sur le type? Mais ce sentiment était fugace et restait sans effet. En s’adonnant ainsi à ces petites tournées en ville, il semblait satisfaire une envie profonde. Il n’était pas loin de penser qu’il se livrait là, de quelque obscure manière, à un travail sur le matériau rebelle de sa propre existence.  » 


En acceptant de passer ses vacances chez son cousin Charlie, en échange de son talent de cuisinier, Matthew ne s’attendait pas à se retrouver au cœur d’un véritable drame.

Pourtant ce décor de rêve au milieu des montagnes était on ne peut plus accueillant. Malgré tout le Paradis peut vite se transformer en cauchemar, il suffit d’un rien pour réveiller de vieilles rancunes. Une occasion inespérée se présente à Charlie pour rendre la monnaie de sa piéce à son cousin, et lui permettre de sortir enfin la tête de l’eau. Règlement de compte à l’horizon entre ces deux cousins germains.
Mais Chloé , la femme de Charlie aussi belle soit-elle pourrait bien devenir tout aussi cruelle pour ne pas perdre son mari et son train de vie.


« Telle était Chloé, pleine de petites surprises… »

Dans ce huit clos terriblement addictif, délicieusement pervers, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Un trio de personnages machiavéliques qui joue avec nos nerfs et nous plonge dans un suspens de manière délicieuse. Et tout comme ces trois protagonistes,  » Tel est pris qui croyait prendre » je me suis fait bien  piégée.

 » Assez typique de Charlie, se surprit-il à penser, cette façon de s’arranger pour que quelqu’un d’autre souffre à sa place. « 

Une plume élégante pour une intrigue surprenante où se mèlent la passion, la trahison, l’adultère, le meurtre et l’argent.Toutes les piéces du puzzle s’emboitent à merveille et le tableau final nous laisse sans voix.

Un livre impossible à lâcher, et c’est avec regret qu’on le quitte, tout en gardant un plaisir non dissimulé sachant que « La chambre d’ami  » est le troisième roman de l’auteur. Il me reste donc à découvrir « L’homme licorne  » et « Sept mensonges » .

Comme le dit : Joyce Carol Oates : « – Encore un de ces livres dont on ne peut s’empêcher de tourner les pages, jusqu’à une incroyable conclusion ? Eh bien, pour une fois, figurez-vous c’est vrai !  »

James Lasdun , poète, romancier et nouvelliste vit aux États-Unis . Un auteur à suivre.

James Lasdun

 

Je remercie les Éditions Sonatine pour cette excellente lecture .

 

Publicités

7 réflexions sur “ » La chambre d’ami « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s