» Canari « 

Canari de Duane Swierczynski aux Éditions Rivages

 

 » Voilà pourquoi il aime cette ville. Philly, où on peut toujours compter sur quelqu’un pour commettre l’erreur la plus colossale. » 

 


Sarie Holland a beau être une étudiante sérieuse, qui ne fume pas, boit peu et ne se drogue pas, elle va commettre une erreur qui va tout bousculer dans sa vie. Rendre service partait pourtant d’une bonne intention, mais c’était sans compter sur le fait de se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment…

 » – Est-ce que tu as la moindre idée de ce que Chuckie va me faire si je ne rapporte pas un tas de pognon pour le matos ? 

– Est-ce que tu sais combien d’années de putain de prison je risque ? À cause de ton plan ? Cinq ! Au minimum ! Soit je te balance, soit je me tire. « 

 


Elle se retrouve harcelée par Wildey, un flic obsédé par la lutte conte le trafic de drogue, et n’a pas d’autre choix que de jouer la balance.

‘ Un loup solitaire, sans femme, sans enfants, pas vraiment de vie en dehors du boulot. »


Mais n’oublions pas que Sarie Holland est futée, elle va jouer le jeu à sa manière. À canari, canari et demi…

 


Duane Swierczynski prends son temps pour installer une intrigue assez tortueuse, tout en finesse, à travers une trame originale et une verve non dépourvue de charme. Sarie donne un souffle inattendu à l’histoire, via son personnage, elle est attachante et touchante à travers les échanges qu’elle conserve avec sa mère, trop tôt disparue. Une jeune fille mature et prète à tout pour protéger la famille qui lui reste.

Malgré quelques longueurs, je me suis  laisser porter par l’histoire et j’ai apprécié l’envol du Canari qui laisse à penser à un retour prochain pour d’autres aventures… À suivre.

 

Belle couv’, histoire originale et distrayante, une belle découverte.

 

 
Duane Swierczynski débute comme journaliste, il devient rédacteur en chef pour les magazines pour hommes Men’s Health, Details et le journal Philadelphia City Paper.  Il commence par écrire des livres de vulgarisation sur l’informatique, des guides de conseils sur la bière et des ouvrages documentaires sur les criminels, en collaboration avec différents écrivains à chaque ouvrage.
Il publie en 2005 son premier roman policier, Secret Dead Men et poursuit son travail dans ce domaine. Il signe quatre autres romans avant de mettre en scène le personnage récurrent de Charlie Hardie. ( The blonde. À toute allure. Date limite. Mort à tous les étages.)


En 2009, il collabore avec Anthony E. Zuiker à l’écriture de la série semi-interactive Level 26.
En parallèle à sa carrière d’auteur, il est scénariste pour Marvel Comics et travaille sur plusieurs scénarios (Punisher, X-Men, Batman, Iron Fist, Birds of Prey).


 

Je remercie Thierry des Éditions Rivages pour cette belle découverte.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s