» Les lumières de Cape Cod « 

Les lumières de Cape Cod de Beatriz William aux Éditions Le Cercle Belfond

 

 » (…)

           – La vérité, c’est que tu n’as qu’une seule question à te poser avant de faire quoi que         ce soit.

           – Laquelle ? 

           – Veux-tu qu’elle devienne ta femme ou est-ce simplement pour passer du bon temps ?    »   




Dans les années 60 à Cape Cod, la famille Hardcastle s’apprête à vivre un grand moment retransmit à la télévision, achetée pour l’occasion. Tiny, la femme de Franck est présente sans être vraiment là, elle semble quelque peu contrariée. Pourtant, tout lui sourit ou presque ? Elle a épousé un bon parti et s’apprête à devenir la nouvelle First Lady, enfin si Franck est élu… Alors qu’elle est donc cette ombre qui semble s’incruster dans ce tableau idylique ? Serait-ce l’arrivée de sa sœur qui l’ennuie, Pepper est parfois si insolente sous ses airs de femme fatale. Ou alors le retour de Caspian, le cousin de son mari qui la perturbe ?


Bon sang ! C’était toujours pareil avec les désastres, on ne les voyait jamais venir.  » 

Tiny était pourtant prédestinée à cette vie. Elle a reçu une bonne éducation et son chemin semblait tout tracé, sa ligne de conduite tellement exemplaire, tout ce qu’on attend d’une bonne fille et d’une charmante épouse d’un futur président.



 » Mais vous me connaissez. Je fais ce que je dois faire, c’est ma bon sang de personnalité, ma bon sang de nature, ma culpabilité, mon désir de faire plaisir aux autres. Je fais ce que l’on attend d’une bonne épouse, même bafouée. Je sublime la colère en quelque chose de plus convenable .  » 



Alors qui est ce mystérieux corbeau ? Qui tente de menacer la réputation de Tiny ? Combien de temps encore avant que l’image de l’épouse modèle se fissure ? Peut-on aimer vraiment, ou seulement faire semblant ?

 » En matière de secrets, ma chère, ce n’est pas le nombre qui compte, mais leur importance.  » 

 

Beatriz Williams nous fait voyager entre le présent et le passé à travers différents personnages, tout en nous offrant de magnifiques portraits de femmes dont celui de Tiny prise au piège de la passion. Un suspens s’installe, astucieusement mis en place dés le départ et tient en haleine le lecteur jusqu’au final. Une romance qui m’a souvent fait penser à Lady Diana avec une pointe de la série télévisiuelle  » Scandal « . 



La course au pouvoir, les trahisons, les infidélités, les amours secrets , la famille, l’éducation de la bourgeoisie, les ingrédients idéals pour une histoire romanesque, mélodramatique, sentimentale. Une romance où la rebelion des femmes indépendantes pointe son nez et va bouleverser la bonne société américaine. 

Un roman qui m’a davantage plu pour son suspens, sa construction et son écriture que pour le coté romantique. Une lecture agréable dans l’ensemble même si j’avoue ce n’est pas mon style de prédilection.

Une lecture idéale pour les romantiques un peu rebelles dans l’âme.

Beatriz Williams
Beatriz Williams est née en 1972 à Washington. Après une carrière dans le conseil financier, elle s’est tournée vers l’écriture de romans historiques, publiés sous le nom de Juliana Gray. Les lumières de Cape cod est le troisième volet d’une trilogie entamée avec L’été du cyclone ( belfond 2015; Pocket 2016) et La Vie secrète de Violet Grant ( Belfond 2016. Pocket en juin 2017 ) Elle vit actuellement dans le Connecticut.


 

Je remercie les Éditions Belfond pour cette roman américaine. 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s