» Parmi les miens « 

Parmi les miens de Charlotte Pons aux Éditions Flammarion

 


 » Ma mère inanimée et sa voiture pliée ont été retrouvées dans les gorges d’une petite route qui ne mène à aucune destination… »

Manon se retrouve à l’hopital au chevet de sa mère en compagnie de son père, son frère Gabriel et sa sœur Adèle.



 » Le chirurgien enlève ses lunettes et se masse la ride du lion – typiquement le genre de geste qui, dans un film annonce les emmerdes. Dans la vraie vie aussi. « 

Leur mère est dans le coma en état de mort cérébrale. Toujours vivante mais déjà loin, dans un autre monde, vers une autre destination. Les paroles ont dépassé les pensées de Manon, elle laisse échapper qu’elle préférerait qu’elle meure mais tous ne l’entendent pas de cette façon.

« Ce qu’il reste d’une famille une fois les enfants devenus adultes ne tient pas à grand chose et notre fratrie particulièrement n’attend qu’un prétexte pour exploser.  » 

Manon, toute jeune maman, ne supporte pas de voir sa mère dans cet état. Elle quitte son rôle de mère momentanement et se retrouve parmi les siens pour s’occuper de la sienne.



 » Mais voilà que l’imminence de sa mort bouleverse la donne et je commence à compter tous les ratés et les trop tard.  » 

C’est parfois quand on est sur le point de perdre un proche que l’on en apprend davantage sur son passé. Leurs souvenirs mis en commun réveillent des secrets enfouis et de surprenantes révélations voient le jour sur celle qui n’a plus de mot mais seulement des maux.



Charlotte Pons nous offre un premier roman très touchant avec une pointe d’humour caustique comme j’aime trouver quand le tragique pointe son nez. À travers ce récit elle nous met face au dilemme à laquelle cette famille se retrouve confrontée : l’euthanasie. Un sujet difficile qui souléve la culpabilité et attise les remords. Car même s’il est de leur devoir d’aider leur mère, la voir s’éteindre à petit feu leur est insupportable, mais de là à commettre un meurtre avec préméditation…

Une lecture que j’ai abordé avec une certaine appréhension suite à mon accident de voiture très récent. Ça réveille les blessures mais ça permet aussi de relativiser. Une lecture que j’ai donc poursuivi plus allègrement et une nouvelle plume que j’ai fortement apprécié. Une histoire familiale assez bouleversante où la vérité est mise à nue dans une belle mise en scéne. Une tragédie ordinaire sous une forte tension psychologique qui déchaîne les consciences. Une écriture sans concession, vive, mordante mais terriblement humaine. Un premier roman absolument abouti , une auteure qui réussi son coup d’essai admirablement et qui je l’espère continuera sur sa lancée.

Une belle découverte de la rentrée grâce à Masse Critique de Babelio que je remercie au passage. 

Charlotte Pons


Charlotte Pons a passé huit ans au sein d’une rédaction parisienne comme journaliste culture et chef d’édition. Elle a créé en 2016 les ateliers d’écriture Engrenages  & Fictions. Parmi les miens est son premier roman.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “ » Parmi les miens « 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s