» Le dernier violon de Menuhin »

Le Dernier violon de Menuhin de Xavier-Marie Bonnot aux Éditions Belfond 



 » Émilie est morte. Je quitte Paris pour la Province. Au pays de l’enfant sauvage. À bientôt. « 



 Rodolphe Meyer se rends dans l’Aveyron, sa grand-mère, Émilie vient de décéder. 

 » J’adore la route. Pour cette patience qu’elle impose. Et pour laisser l’esprit filer au bout de la perspective infinie. » 

Elle lui a laissé en héritage une vieille ferme, isolée et assez délabrée, hantée par Victor l’enfant sauvage. Une mort qui va réveiller ses souvenirs, les bons comme les mauvais, mais aussi les regrets et les manques. 



 » La mort fait ce qu’elle veut. Elle perquisitionne la pensée et rouvre  les vieux dossiers. Et puis elle juge…Elle soupèse votre deuil… C’est la correctionnelle du descendant.  » 

Rodolphe était un célèbre violoniste adulé du public. Mais l’alcool a eu raison de son succès. C’est accompagné de son violon qu’il arrive dans la propriété ancestrale.


 » – On n’achète pas un tel instrument. On se prête à lui. Rien de plus. Ce fut pour moi une obsession, je n’avais pas d’autre solution que de passer le reste de ma vie avec le dernier violon de Menuhin. Même si je ne jouais presque plus en public, il me suffisait de sentir sa présence, de vivre avec lui, pour être heureux. et je crois que je l’ai été.  » 

Son arrivée ne va pas passer inaperçue. Certains signes vont le perturber et précipiter son destin d’une manière plutôt étrange. Il va faire connaissance avec sa part sauvage et devra la détruire s’il ne veut pas perdre son âme. 

« L’enfant devine chacune de mes intentions… Nos pensées sont reliés par je ne sais quel fil invisible. « 

À travers ce roman je découvre la plume de Xavier-Marie Bonnot. Un style noir et poétique qui m’a enchanté et captivé dés les premières lignes. 

Je me suis aventurée au côté de Rodolphe, dans le monde passionnant d’un violoniste. Un  artiste qui dés son plus jeune âge fut subjugué par cet instrument en écoutant l’Ave Maria joué par Menuhin. 

Le violon lui parlait le langage du cœur et de l’âme. Même si cette passion l’a privé des plaisirs de la jeunesse, une enfance volée par un père ambitieux. Lorsqu’il jouait pas de place pour l’amusement.  De là naquit un virtuose. 

Un homme qui sera constamment habité par la musique, chaque souvenir, chaque pensée le ramèneront à un morceau de choix. 

Un roman magnifique, qui nous plonge dans la vie d’un violoniste, un homme tourmenté malgré sa passion. Mais aussi un regard aussi réaliste que sarcastique sur la vie et la mort. Une histoire bouleversante, brillamment contée. Un roman intimiste au cœur de la solitude des hommes après la gloire. 

 » – C’est drôle, vous ressemblez à …

(…)

– Je sais. On me dit souvent que je ressemble à quelqu’un que tout le monde connaît mais dont tout le monde a oublié le nom. Et vous savez quoi ? C’est vrai que tout le monde ou presque me connaît… mais personne ne se souvient plus de mon nom. »

Pour ma part, je me souviendrai longtemps de Rodolphe Meyer et du dernier violon de Menuhin, et je suivrai l’écriture de Xavier-Marie Bonnot un virtuose de la plume. 

Xavier-Marie Bonnot

Xavier-Marie Bonnot vit à Paris. Écrivain et réalisateur de documentaires, il est l’auteur du Pays oublié du temps (Actes Sud, 2011, prix Plume de Cristal), de Premier homme (Actes Sud, 2013, Prix Lion noir), de La Dame de pierre (Belfond, 2015, Prix du meilleur roman francophone au festival de Cognac) et de La Vallée des ombres (Belfond, 2016). Le Dernier Violon de Menuhin est son neuvième roman.



Je remercie les Éditions Belfond pour cette lecture musicale sans fausses notes. 

5 réflexions sur “ » Le dernier violon de Menuhin »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s