Vera

 Vera de Karl Geary aux Éditions Rivages 

Traduit de l’anglais ( Irlande ) par Céline Leroy




 » Elle leva la tête et sans vouloir être effronté, tu t’autorisas à la regarder.

  Elle n’était pas du tout vieille, pas comme tu l’avais imaginé – cela te surprit – mais elle n’était pas jeune non plus. Elle était belle.  » 

 Sonny, un jeune irlandais de seize ans ne s’attendait pas à faire une telle rencontre en donnant un coup de main à son père. Un seul regard suffit pour qu’il tombe amoureux. 

 » Tu rêvais d’être le héros qui la sauverait , même avec tout ce que tu ignorais d’elle.  » 

Elle vit dans les beaux quartiers de Dublin. Une femme chic, pleine de charme, comme son prénom Vera. Sonny qui tente d’échapper à son destin sans horizon rêve de partager l’univers de Vera. 

 » Tu menais une vie ordinaire et sans envergure tu le savais très bien. 


Malgré le peu d’éloquence dont elle faisait preuve, Sonny est sous le charme. 

 » Tu n’avais jamais compris comment faisait les gens qui te disaient tout un tas de choses sans ouvrir la bouche.  » 

En dépit de tout ce qui les sépare, ils vont vivre une passion vertigineuse, intense, ravageuse, fascinante, splendide…




 » Tout en elle était triste surtout quand elle souriait.  » 

À travers ce magnifique premier roman, l’auteur nous offre une œuvre sensible, touchante , à fleur de peau. Une histoire émotionnellement très forte avec un pouvoir de séduction extraordinaire. Une plume qui nous transporte aussi intensément que cette belle histoire d’amour interdit par la morale. 

Des mots qui touchent, électrisent, bouleversent, jusqu’à vous faire chavirer. 

Un roman aussi séduisant que la beauté de Vera sous le regard de Sonny. 

 » Vera et toi, à la dérive, ni absents ni présents.  » 

À souligner également le magnifique travail de la traductrice, Celine Leroy qui a réussi à faire passer l’état de grâce qui habite ce roman. 

Une lecture qui m’a captivée, une histoire qui m’a envoûtée et une plume qui m’a conquise. Pour un premier roman c’est remarquable. 

«  Nous sommes des serre- livres, toi et moi, tu vois ce que je veux dire ? Ton esprit se projette, il va de l’avant, tu penses à l’avenir. Moi, je pense au passé, je pense… »

Coup de cœur de rentrée littéraire. 


 

Karl Geary est nè à Dublin en 1972. Très jeune Il quitte l’Irlande pour l’Amerique. Repéré par un agent, Il devient acteur, jouant dans de nombreux films et séries. Aujourd’hui scénariste, il vit entre Brooklyn et l’Écosse. Publié il y a quelques mois au Royaume-Uni, Vera, son premier roman, a été un triomphe. Le livre est en cours de traduction dans une dizaine de pays. 

Je remercie les Éditions Rivages pour cette lecture aussi sublime qu’inoubliable. 


Publicités

Une réflexion sur “Vera

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s