» Bourbon Kid « 

Bourbon Kid d’ Anonyme aux Éditions Sonatine

 Traduit de l’anglais par Cindy Kapen



 » Un esprit maléfique nommé Caïn a libéré les quatre cavaliers de l’apocalypse. » 

C’est pas la joie sur terre, apparement certains ont décidé de son extinction. Il est temps que les Dead Hunters interviennent. Bon d’accord ce sont des tueurs sanguinaires à la morale plus que douteuse, mais pour affronter un démon qui est plutôt malin, fort et intelligent, on n’a pas vraiment le choix.



(…) le quartier général des Dead Hunters. Ils étaient installés au Purgatoire, un bar situé dans une zone privée du Cimetière du Diable, une vaste région désertique où l’on ne s’aventurait que pour une raison bien précise, ou par extrême malchance.  » 

 

Seulement l’un d’entre eux est introuvable… Le Bourbon Kid a disparu.

Une armée de morts vivants qui accompagne les quatre cavaliers va profiter de cette aubaine pour tenter de décimer les Dead Hunters.

« La dernière fois que les quatre cavaliers ont été vus en liberté, Dieu a envoyé Jésus sur terre pour les détruire et sauver l’humanité. « 

 » Si Dieu avait l’intention d’envoyer qui que ce soit pour empêcher cette apocalypse, il l’aurait déjà fait. S’il n’a envoyé personne, c’est qu’il en a assez de l’humanité. Il veut la fin du monde ! « 

 

Cette fois on dirait bien que Dieu a baissé les bras.  Ça ne va pas faciliter la tache de ceux qui sont pris pour cible. Des têtes vont tomber, du sang va couler, ça va saigner dans les chaumières. La fin du monde approche, Caïn est dans la place, mais je lui souhaite bien du courage pour arriver à ses fins , Jack Daniels alias Bourbon Kid même dans l’ombre n’a pas dit son dernier mot.

 

Depuis ma découverte des écrits de cet auteur ANONYME  avec Le livre sans nom, je n’ai cessé de poursuivre ces aventures qui chaque fois me régalent. Bien sûr j’ai de suite pensé à l’univers de Tarantino, ce coté déjanté et sanguinaire lui ressemble beaucoup. En tant que cinéphile, j’ai succombé à cet univers qui allie policier et fantastique. Ça déménage, tel un shot de whisky, tu l’auras compris c’est pas pour les chochottes. Ça flingue à tout va, c’est vulgaire, maléfique, avec des personnages complètement barges. Un pur régal quand on aime sortir des sentiers battus et s’éclater un maximum. Qui plus est faut avouer aussi que la couverture de ce dernier volet est absolument superbe, et le contenu est tout aussi savoureux, du pur malt à consommer sans modération. 



Sincèrement, je vous encourage à vous plonger dans ces récits et quel que soit l’auteur je ne peut que saluer son talent pour, à chaque fois, me faire oublier le monde qui m’entoure. Alors n’hésitez pas à vous aventurer à toute berzingue dans ce monde imaginaire absolument démoniaque et farfelu. 

 

Volontairement mystérieux et discret sur son identité, ANONYME est l’auteur anglophone d’une série de plusieurs ouvrages qui débute en 2006, avec le livre sans nom, succès commercial et critique. L’écriture d’ ANONYME est un hommage cinéphile aux univers ironiques et gores de Quentin Tarantino et Robert Rodriguez. 

Je remercie les Éditions Sonatine pour cette lecture fracassante. 

 

 

Publicités

8 réflexions sur “ » Bourbon Kid « 

  1. Je suis justement en train de terminer « Le Pape, le Kid et l’Iroquois » (j’aime enchaîner les tomes alors après le quatrième j’avais décidé d’attendre). C’est toujours un vrai régal de découvrir les aventures du Bourbon Kid ; cette histoire de Chevaliers de l’Apocalypse me semble très prometteuse 😀

    Aimé par 3 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s