» un été près du lac « 

Un été près du lac de Heather Young aux Éditions Belfond

Traduit de l’américain par Carla Lavaste

 » (…) je suis la seule à savoir ce qui s’est passé cet été- là et c’est à moi de décider de le partager ou non. Je détiens ce pouvoir depuis longtemps, mais aujourd’hui je ne sais plus très bien quoi en faire. Je suis la dépositaire de secrets qui ne sont pas les miens ; des secrets qui pourraient noircir le nom des morts sans défense. Des gens que j’ai aimés. Sans doute vaudrait-il mieux oublier tout cela.  »

En tombant sur un carnet vierge de toute écriture, Lucy décide de noircir ses pages en racontant l’histoire de sa famille et réveiller les fantômes oubliés.

En 1935, comme tous les ans, Lucy, Lilith et Emily la plus jeune des trois sœurs viennent passer l’été en famille dans leur chalet du Minnesota, sur les bords d’un lac.

«  Votre mère et moi vous amenons ici parce que, dans notre monde corrompu, cet endroit est un havre d’innocence. Nous voulons que vous soyez des enfants ici. Que vous nagiez, que vous jouiez dans la forêt, que vous regardiez les étoiles. Que vous profitiez des plaisirs simples de la nature et de la famille et que vous restiez innocents aussi longtemps que possible. « 

Mais un matin, c’est le drame et le destin de cette belle famille va basculer. Ils étaient loin de se douter que ce serait le dernier été paisible.

1999, Lucy vient de décéder. Elle lègue le chalet à Justine sa petite-nièce. Cherchant un prétexte pour mettre fin à une histoire d’amour qui lui pèse, cet héritage tombe à point nommé. Elle décide de s’y installer avec ses deux filles.

 » Les choses que nous faisons par amour sont celles que nous sommes le moins susceptibles de regretter. »

La maison est isolée et en piteux état. Ses filles déjà peu emballées déchantent très rapidement. Puis son aînée se comporte étrangement, et développe de manière obsessionnelle un intérêt soudain pour Emily, leur aïeule disparue.

La découverte des carnets lève le voile sur l’histoire et les secrets de la famille.

 » Sur la page de garde, une main tremblante avait écrit  » Pour Justine « . Sur la page d’après, commençait quelque chose qui ressemblait à un journal. (…) Elle lut, tournant les pages tout d’abord avec curiosité, puis avec appréhension et, pour finir, avec horreur.  »

À travers ce roman choral qui donne la voix à Lucy et Justine, on voyage entre passé et présent en découvrant l’histoire de ces deux femmes unies à jamais par les liens du sang. Soixante ans les séparent et pourtant si proches l’une de l’autre à bien des égards. À croire que les drames familiaux doivent se perpétuer d’une génération à l’autre.

 » Sauvée. Quel mot ! Si puissant et, dans le même temps, si passif. Il évoque une force qui nous dépasse, une énergie assez vigoureuse pour détourner le cours de notre vie lorsque nous sommes incapables de le faire nous-même. Dieu, l’amour d’un homme ou d’une femme, la naissance d’un enfant, le simple fait de grandir : autant de choses qui peuvent, pensons-nous, nous sauver. (…) en fin de compte le destin tragique de notre famille se résume à cela : aucun de nous n’a su comment se sauver.  »

Un premier roman absolument captivant, une écriture parfaitement maîtrisée, une intrigue bien ficelée, des secrets de familles à découvrir, des personnages forts attachants, tout est bien présent pour rendre ce moment de lecture on ne peut plus agréable et impossible à quitter avant la dernière page. Une nouvelle plume américaine à suivre assurément.

Une très belle découverte qui rejoint Le Cercle Belfond, une bien belle collection.

Heather Young a renoncé à une carrière dans le droit pour s’adonner à sa passion pour l’écriture. Un pari payant puisque son premier roman, Un été près du lac, a aussitôt été remarqué par le public et sélectionné dans la catégorie Meilleur premier roman du Edgar Award, le prestigieux prix du polar américain. Elle vit dans la Mill Valley, en Californie, avec son mari et leurs deux enfants.

Je remercie les Éditions Belfond pour cette lecture brillante et passionnante.

5 réflexions sur “ » un été près du lac « 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s