» Retour à Duncan’s Creek « 

Retour à Duncan’s Creek  de Nicolas Zeimet aux Éditions Jigal

 » C’ est le problème des petits patelins, (…). Il ne se passe rien jusqu’au jour où il se passe quelque-chose.  » 

Duncan’s Creek, petit village de l’Utah où trois adolescents, liés depuis l’enfance par une sincère amitié, ont grandi. Sam, Jake et Ben ont des tas de souvenirs en commun. Souvenirs qui se rappellent à Jake sur la route qui le ramène vers ce patelin suite à un appel de Sam.

 » L’été de nos seize ans. notre dernier été ensemble. 

 Souvenirs de bonheur, de gaité, de moments partagés. Tous ces vœux qu’on échange en début d’année et qui ne se réalisent pas toujours, nous les avons touchés du doigt, en 1989, contre toute attente. 

  jusqu’à ce que de nouveaux événements dramatique ne viennent nous mettre des bâtons dans les roues.  » 

Depuis l’été 1989, le passé fut enterré et chacun fit sa route. Seul Ben est resté et vingt ans sont passés.

 » Le temps est une pourriture. Il vous prends tout, la jeunesse; l’innocence, l’insouciance. L’espoir. Tout ce qu’il vous laisse, ce sont les souvenirs. « 

Ils sont toujours liés par un secret, et le déterrer risque de fragiliser leurs existences. À trop remuer les souvenirs , on peut aussi réveiller les rancœurs…

  » On aurait pu facilement empêcher ce qui s’est passé, mais aucun de nous n’a pris l’initiative d’arrêter la machine. Elle était pourtant en train de s’emballer. On a merdé dans les grandes largeurs, et on a préféré enterrer tout ça… » 

Prendre la Route 66 à travers un thriller est toujours pour moi réjouissant,  » Seuls les vautours » de banquiers m’en avaient empêché jusqu’à présent. Grâce à Jimmy j’ai pu voyager en première classe, procéder à une  » Déconnexion immédiate  » du monde qui m’entourait et  » Comme une ombre dans la ville » j’ai tracé la route avec Jake vers Duncan’s Creek en toute confiance ( malgré mon récent AVP ). Le voyage a été mouvementé, les paysages grandioses, la musique plutôt bonne, l’aventure assez violente, la chaleur écrasante et quelques pauses se sont imposées d’elle-même. J’avais un peu de mal avec certaines sorties de route, quelques dérapages, avant de retrouver un rythme de croisière plus agréable. J’ai adoré certaines étapes et un peu moins d’autres mais j’avoue que parfois j’ai décroché et puis ça ne durait pas car le suspense omniprésent m’intriguait. J’avais très envie de découvrir la fin du voyage secrètement gardé par l’auteur jusqu’à l’arrivée des dernières pages. 

Nicolas Zeimet a un style narratif qui se démarque, une manière bien à lui de camper son intrigue, et certains passages pleins d’émotions s’imprègnent en nous telles de belles citations dans une ambiance particulière qui rend assez nostalgique. Je trouve juste dommage qu’il ai repris un thème déjà souvent traité. ( Que je ne dévoilerai pas pour les futurs lecteurs), Un voyage livresque agréable, même surprenant mais je reconnais que je garde une fois de plus ma préférence pour  » Seul les vautours « . Mais tout comme l’amitié bien présente dans ce roman, ce n’est pas quelques dérapages qui vont arrêter ma fidélité à l’auteur.

La preuve, j’attends déjà le prochain. 

Nicolas Zeimet est né en 1977. Il est traducteur et vit à Paris. Il se passionne pour l’écriture dès son plus jeune âge. Son premier roman, Déconnection immédiate, paru en 2011, est suivi en 2014 de Seuls les vautours, qui reçoit le Prix Plume d’Or 2015. ( En poche chez 10/18). Son troisième roman, Comme une ombre dans la ville, le consacre comme ‘ l’une des jeunes voix des plus douées du polar français.’ Gageons qu’avec Retour à Duncan’s Creek, ça ne s’arrête pas là !

 » Nul plaisir, vraiment, ne vaut la lecture ; on ne s’en lasse jamais tandis qu’on se lasse du reste.  »

Jane Austen.

Je remercie les Éditions Jigal pour ce voyage américain made in France.

Publicités

7 réflexions sur “ » Retour à Duncan’s Creek « 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s