» Vices « 

Vices de Gipsy Paladini aux Éditions Fleuve Noir

 » Tala a choisi sa spécialisation, instauré ses codes, organisé ses procédures, fondé ses unités, et six mois de méandres administratifs plus tard, la BJV – Brigade des jeunes victimes – avait pu être inauguré. « 

 

Une nouvelle brigade est en place créée par Tala un ancien des Stups. Dans cette unité spéciale on gère les dossiers délaissés et pourtant primordiaux, tel que les suicides, le harcèlement, les viols, les disparitions.

 » (…) une majorité des criminels ne le seraient pas devenus si enfant, adolescent ou jeune adulte, victime ou incriminé, s’ils avaient été mieux traités. Chaque individu à un processus propre. C’est notre travail de le cerner pour mieux réorienter les blessés et les égarés (…) Soyons les médecins de la société future. Prévenons pour ne pas avoir à guérir. « 

Une équipe spéciale, un peu cramée, plus amène pour affronter les ténèbres urbaines.

Néanmoins de bons flics qui vont œuvrer pour que justice soit faite.

À travers deux enquêtes, nous allons faire connaissance avec eux, les apprivoiser, et très vite nous y attacher avec une forte envie de les retrouver pour de nouveaux sauvetages chez cette jeunesse malmenée par notre monde de plus en plus cruel.

 » Dans un monde peuplé de requins, les poissons rouges servent de festin. »

Je retrouve la plume de Gipsy Paladini découverte auparavent via Le bruit des ailes qui tombent, et une fois encore son style incisif a tout pour me plaire. 

Nouveau thriller, nouveaux flics, nouvel univers. Nouvelle équipe d’enquêteurs plutôt mystérieux qui se révéleront petit à petit, chacun a ses secrets, ses casseroles et ses blessures qui font d’eux des flics plus vrais. D’ailleurs ces deux histoires pleine de Vices sont extrêmement proches de la réalité qui nous entoure. L’écriture enragée de l’auteure nous plonge dans cette noirceur effrayante, avec sa propre signature et toujours avec un attachement féroce à ses personnages. Un concept de présentation original qui présage une suite. Après cette mise en bouche réussie, l’impatience se fait sentir et j’ai hâte de retrouver cette bande de flics prête à tout pour sauver la jeunesse en danger.

Une arrivée en fanfare chez Fleuve, des retrouvailles à la hauteur de mes attentes, prête pour les prochains épisodes. 

À vos marque… Prêt… Lisez… Un peu de Vices ça peut pas vous faire de mal, bien au contraire. 

Fascinée par la face sombre de l’humanité, Gypsie Paladini parcourt le monde à la rencontre des populations qui hantent ses bas-fonds. Comme dans ses deux premiers livres, Sang poursang et J’entends le bruit des ailes qui tombent, les personnages de Vices nagent à contre-courant et, les os brisés par les vagues, poursuivent leur féroce rebellion contre les plans préétablis de la destinée.

Publicités

3 réflexions sur “ » Vices « 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s