“ Les fantôme de Manhattan ”

Les fantômes de Manhattan de R.J.Ellory aux Éditions Sonatine

Traduit de l’anglais par Claude et Jean Demanuelli

À Manhattan, près du croisement de Duke Ellington et de la 107° Rue Ouest se cache une petite librairie, du nom de Reader’s Rest. C’est ici que l’on peut rencontrer Annie O’Neill une jeune libraire.

Elle les accueillait, tous autant qu’ils étaient, parce qu’il lui restait assez d’idéalisme pour croire qu’un livre avait le pouvoir de changer une vie. “

Un matin, un vieil homme prénommé Forrester, se présente comme étant un très bon ami de ses parents. Il a dans ses mains un manuscrit.

” En toute honnêteté, je suis ici pour faire revivre le passé.

De retour à son appartement, elle partage cette venue avec son voisin, et ils décident d’un commun accord de lire cet étrange feuillet, que Forrester lui a laissé.

” Sacrée histoire, hein ? Qui part de la Pologne, passe par la libération de Dachau pour arriver aux Affranchis de Scorsese. “

C’est ainsi qu’ Annie fait la connaissance de l’imbattable Harry Rose et de son ami Redbird, deux hommes qui faisaient partie des grandes figures du banditisme new-yorkais. Mais quel rapport y a-t-il entre cette histoire et sa famille. Il lui faudra attendre sa prochaine rencontre avec Forrester, à condition qu’il accepte de lui dévoiler la suite de cette histoire qui cache sûrement toute la vérité.

Il y a des livres qui peuvent changer une vie mais également certaines rencontres. Quand les destins s’entrechoquent pour n’en faire plus qu’un, laissant place à un nouvel avenir.

Ce que j’en dis : Voilà un roman que j’attendais depuis une rencontre avec l’auteur en 2016, où il nous avait fait quelques confidences en aparté.

Un roman absolument surprenant de par sa construction qui nous offre en faite deux histoires et nous font voyager entre passé et présent.

Les fantômes rôdent à travers ces pages et s’immiscent petit à petit dans l’intimité d’Annie. Sa solitude se retrouve bousculée et va être remise en question.

Même si j’avoue, avoir vu venir certains pans de l’histoire, j’ai vraiment apprécié cette lecture, seul bémol, à un moment les pleurnicheries d’Annie qui s’éternisaient un peu trop à mon goût, de quoi plomber l’ambiance finale de cette intrigue.

R.J Ellory est toujours aussi brillant et réussi à chaque fois à nous captiver en nous embarquant dans une mécanique infernale pleine de noirceur.

Un roman palpitant où le passé fait voler en éclat le présent et laisse les fantômes prendre enfin leurs envols. Un beau moment de lecture au cœur de Manhattan.

Retrouvez ma chronique de son précédent roman Un cœur sombre ICI

R. J. Ellory est né en 1965 à Birmingham. Orphelin très jeune, il est élevé par sa grand-mère qui meurt alors qu’il est adolescent. Il est envoyé en pensionnat et c’est à cette période qu’il se découvre une véritable passion : la lecture. En dehors des périodes scolaires, il est livré à lui-même et se livre à de petits délits dont le braconnage, ce qui lui vaudra un séjour en prison. Cherchant une façon de s’exprimer artistiquement, R.J. Ellory monte d’abord un groupe de blues avant de se lancer dans la photographie.Son goût pour la lecture l’amène également à s’intéresser à l’alphabétisation et à faire du bénévolat dans ce domaine. Parallèlement et alors qu’il n’a que 22 ans, il commence à écrire. La vingtaine de romans qu’il écrit entre 1987 et 1993 ne trouvent, malgré ses tentatives acharnées, aucun éditeur des deux côtés de l’Atlantique. Il devra attendre 2003 pour que Papillon de nuit soit publié par Orion.Le succès est quasiment immédiat. Il obtient le prix Nouvel Obs/BibliObs du roman noir 2009 pour Seul le silence son premier roman publié en France qui devient rapidement un best seller. À travers toute son œuvre, Roger Jon Ellory met en en scène dans de sombres fresques une Amérique meurtrière et rongée par la culpabilité, loin de l’Angleterre qui l’a vu naître.Je remercie les éditions Sonatine pour cette intrigue new-yorkaise pleine de surprises.

Publicités

9 réflexions sur ““ Les fantôme de Manhattan ”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s