“ Faux amis ”

Faux amis de Linwood aux Éditions Belfond

Traduit de l’anglais (Canada) par Renaud Morin

” L’écran du drive-in Constellation, haut comme un immeuble de quatre étages, était en train de s’écrouler.

Une fumée noire s’élevait en tourbillonnant depuis sa base, sur toute sa longueur, tandis qu’il basculait lentement vers l’avant, côté parking, comme sous l’effet d’une tornade.

(…) Il y eu un moment de sidération muette. À peine une seconde. Puis une symphonie étranglée et dissonante d’alarmes de voitures, hurlant de panique.

Et d’autres cris. Beaucoup, beaucoup d’autres cris. “

Lors de la dernière soirée du drive – in, avant sa fermeture définitive, une explosion terrifiante s’est produite. L’écran géant s’est effondré sur les spectateurs, faisant quatre morts.

” Quelqu’un avait merdé dans les grandes largeurs. “

L’inspecteur Duckworth se retrouve sur l’enquête. Un important détail le chiffonne. L’accident s’est produit à 23 heures 23 minutes.

– Qu’est-ce qu’il y a ? On dirait qu’un truc vous chiffonne ?

– Il y’a simplement qu’au bout d’un moment on ne croit plus aux coïncidences. “

De son côté, le détective privé Cal Weaver est embauché par la fille d’Adam Chalmers, une des victimes de l’explosion. Suite à son décès, sa maison a été visitée et a mis à jour un drôle d’endroit…

De nouveaux scandales sont sur le point de voir le jour.

L’inspecteur et le détective privé vont devoir la jouer fine et unir leurs forces.

Il se passait des trucs bizarres dans cette ville.  »

Ce que j’en dis :

Après le premier volet Fausses promesses (Retrouvez ma chronique ici), nous revoici plonger au cœur de Promise Falls, cette bourgade américaine pleine de mystères et de secrets. L’aventure se poursuit avec les mêmes personnages, les habitants de cette ville qui ont bien du mal à vivre tranquille.

À travers des chapitres courts qui vont direct à l’essentiel, l’auteur sème les indices, et lève le voile sur certains mystères annoncés dans le précédent opus.

Une écriture qui tient en haleine le lecteur, comme pendant une bonne série télévisuelle.

Les scènes s’enchaînent à un rythme infernal, et les intrigues parfois déroutantes s’ajoutent les unes aux autres sans totalement mettre fin à de nombreuses interrogations qui demeurent sans réponses.

Même si ce second volet est addictif, accrocheur et ravira tous les fans de suspens plutôt efficaces, l’auteur prends à mon avis un énorme risque en laissant plein d’énigmes en suspend. Car il faudra attendre le dernier volume pour enfin connaître les tenants et aboutissants de tous ces mystères. Et là sincèrement, j’espère que le final sera explosif et déclenchera un waouh et non un : tout ça pour ça !

Là, il est certain que je l’attend au tournant. J’espère une fin qui ne me laissera pas sur ma faim.

À suivre donc …

Pour info :

Star aux États-Unis et en Angleterre, Linwood Barclay s’est fait un nom dans le club très fermé des grands maîtres du thriller. Belfond a déjà publié treize de ses romans, dont Cette nuit-là (2009), Fenêtre sur crime (2014), La Fille dans le rétroviseur (2016), En lieux sûrs (2017) ou encore la série des aventures de Zack Walker. Tous sont repris chez J’ai lu. Après Fausses promesses (2018 ; J’ai lu, 2019) et Faux Amis (2018), Vraie folie clôt la trilogie consacrée à la petite ville fictive de Promise Falls.

Je remercie les éditions Belfond pour cette intrigue déroutante à Promise Falls.

Publicités

7 réflexions sur ““ Faux amis ”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s