“ Les amis ”

Les amis d’Aja Gabel aux Éditions Rivages

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Cyrielle Ayakatsikas

Évidemment que c’est une histoire d’amour, se disait Brit qui voyait de l’amour partout. Dans cette note-ci, et cette note-là, dans cette joyeuse contre-mélodie, l’harmonie qu’elle jouait au second violon, l’intangible collectif, la connivence audible. ”

Ils sont quatre, Brit, Jana, Henry et Daniel. Liés par leur passion commune, la musique. Ils sont amis, rivaux, et même parfois amants. Au milieu de la musique, ils jouent différentes partitions d’où s’échappent parfois, quelques fausses notes. La vie même en musique joue parfois de drôle de tour.

Ensemble ils forment un quatuor étonnant, où se mélangent douceur, talent et ambition, et rêvent de rencontrer le succès sur les scènes du monde entier.

Pendant une quinzaine d’années entre New-York, Los Angeles et le Canada, inséparables, entre accords et désaccords, au milieu de sentiments complexes, ils se donnent corps et âmes à la musique.

Ce que j’en dis :

J’ai toujours eu un faible pour les histoires d’amitié, et si la musique s’invite entre les pages, je suis en général sous le charme. Hélas cette fois, la magie n’a pas fonctionné.

N’étant pas musicienne, j’ai très vite été submergé par tous les termes musicaux et je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

Et c’est là que ça devient difficile pour moi d’en parler, tant je me réjouissais de découvrir cette nouvelle plume américaine.

Un travail d’écriture pourtant intéressant où l’auteure tente de nous initier à sa passion pour la musique classique à travers ce quatuor qui résonnera sûrement davantage pour les amoureux de ce style musical.

Quelque peu contrarié par cette lecture que je n’ai sûrement pas su apprécié à sa juste valeur. Un peu comme lorsque j’écoute du classique, je suis très rarement extasiée, un bon rock me correspond mieux.

Je ne vous jouerai pas du violon, ni de la flûte cette fois encore, mais que cela ne vous empêche pas de vous faire votre propre idée.

Je remercie Léa du Picabo River Book Club et les Éditions Rivages pour ce partenariat qui m’a permis de voguer vers un nouveau rivage.

Pour info :

Aja Gabel a été musicienne pendant de nombreuses années avant d’écrire ce premier roman unanimement salué aux États-Unis. Les amis est en cours de traduction dans plusieurs pays.

Publicités

4 réflexions sur ““ Les amis ”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s