“ La troisième Hemingway ”

La troisième Hemingway de Paula McLain aux Éditions Presse de la Cité

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Florence Hertz

” Il était vêtu d’un tee-shirt déchiré et d’un short rescapé d’un fond de caisse à poissons – ce qui ne mettait pas particulièrement à son avantage. Quoi qu’il en soit, c’était bien lui. Une mèche de cheveux châtain foncé, presque noire, tombait d’un côté de ses lunettes rondes à monture d’acier. Il me surprit en train de le dévisager, et nos regards se croisèrent un dixième de seconde, puis il lissa distraitement sa moustache et reprit la lecture d’une pile de lettres. (…) Ce que je voyais m’impressionnait, mais je n’avais pas l’intention de me jeter à sa tête ni de lui avouer que sa photo me servait à marquer la page du roman policier que j’avais dans mon sac. “

Fin 1936, quand Martha Gellhorn la jeune romancière rencontre pour la première fois, Ernest Hemingway, elle a vingt-sept ans et une solide réputation de globe-trotteuse l’a précède.

Hemingway est en passe de devenir le monstre sacré de la littérature américaine.

Martha est célibataire mais à déjà une certaine expérience avec les hommes, lui en est déjà à son deuxième mariage.

Une complicité purement intellectuelle s’installe entre eux, mais la guerre a le pouvoir de déclencher les passions.

Martha a beau être amoureuse, elle n’en demeure pas moins lucide.

Je ne voulais pas lui faire de mal. Je savais seulement une chose : Ernest était un soleil qui brillait si fort qu’il m’éclipserait même sans le vouloir. Il était trop célèbre, trop avancé dans sa propre carrière, trop sûr de ce qu’il voulait. Il était aussi trop marié, trop enraciné dans la vie qu’il s’était forgée à Key West. Trop habité, trop impressionnant.

Trop Hemingway. “

De New-York bohème à l’Espagne ravagée par le franquisme, les amis deviennent amants, et Martha fait ses débuts en tant que reporters de guerre, tout en continuant d’écrire.

Au gré de leurs allées et venues à travers le monde, entre l’Amerique, l’Europe et Cuba, dans un monde à feu et à sang, leur rivalité littéraire ne cesse de croître et entache leur amour.

Comment se fait-il qu’un homme ait le droit de penser à sa carrière sans qu’on lui demande de rendre des comptes, alors qu’une femme qui ne laisse pas tout tomber pour rester chez elle est considérée comme une égoïste ? “

Les deux époux ne tarderont pas à goûter aux fruits amers de la vie conjugale…

Ce que j’en dis :

Bien plus, qu’une histoire d’amour , Paula McLain nous offre un formidable portrait de femme indépendante qui refusera de rester dans l’ombre d’un homme, même si elle en est fortement éprise. Elle y avait pourtant cru à son idylle avec Hemingway mais son âme de grande aventurière ne l’ayant jamais quittée, elle n’hésitera pas à tout mettre en danger pour pouvoir écrire et devenir à force de ténacité,, la première femme reporters de guerre.

Même si j’ai nettement préféré son premier roman Madame Hemingway, j’ai apprécié découvrir cette femme volontaire, déterminée qui refusera se soumettre à la volonté d’un homme, même célèbre et restera fidèle à ses idées.

Une lecture agréable qui nous fait également découvrir l’illustre Hemingway, même si le récit est partagé entre fiction et réalité.

Un roman qui rend hommage à une femme extraordinaire à travers une histoire plutôt passionnante.

Pour info :

Diplômée en poésie de l’université du Michigan, boursière du prestigieux National Endowment for the Arts, Paula McLain est l’auteur de deux recueils de poèmes, d’un essai, d’un roman jamais traduit en français (A Ticket to Ride) et d’une biographie romancée, Madame Hemingway, qui lui a valu les honneurs.

Elle vit avec ses enfants à Cleveland, dans l’Ohio.

Je remercie Masse Critique Babelio pour cette découverte.

Publicités

11 réflexions sur ““ La troisième Hemingway ”

  1. Pas tentée, de plus, j’ai trop à lire ! Par contre, je me pose aussi la question et me dit qu’il y a encore du chemin à faire pour qu’on dépasse ce « […] alors qu’une femme qui ne laisse pas tout tomber pour rester chez elle est considérée comme une égoïste ? » 😉

    Aimé par 2 personnes

Répondre à belette2911 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s