“ Les nouveaux héritiers ”

Les nouveaux héritiers de Kent Wascom aux Éditions Gallmeister

Traduit de l’américain par Éric Chédaille

En 1914, sur la côte sauvage de Floride vit un jeune artiste peintre très amoureux de la nature.

” Il y a eut quelques été où la famille ne vint pas du tout sur l’île, à la différence des migrateurs qui n’y manquèrent jamais. Et si l’on avait dit à Isaac qu’un jour viendrait où ceux-ci n’y paraîtraient plus, leurs aires de ponte retournées, leurs œufs changés en gelée par les pesticides, il aurait voulu mourir sur-le-champ. “

Son passé reste un mystère mais il ne semble pas en souffrir, contrairement à Kemper Woolsack, une jeune héritière qu’il vient de rencontrer.

” Les familles sont des machines en perpétuel mouvement, alimentées en permanence par tel ou tel principe. (Mythe, Orgueil, Attente, Espérance.) Or Kemper comprit dès l’enfance que les Woolsack étaient une machine qui fonctionnait au malheur. “

Angel son frère aîné aux mœurs différentes s’éloigne de cette famille étouffante, quand à son frère cadet, il semble habité par une grande violence qui effraie même toute sa famille.

Kemper, douce et rebelle tombe amoureuse d’Isaac. Un amour partagé qui les amènent à fuir ensemble vers des contrées plus paisibles sur la côte du Golf.

” Leurs hanches étaient contusionnées, leurs lèvres endolories, si bien que persistaient les élancements de leur union même quand ils étaient séparés.

(…) Elle se réveilla une nuit après le départ d’Isaac, humant dans le noir l’odeur de ses empreintes de pas humides sur le carrelage, et cela la laissa avec l’idée que c’étaient les dernières fois qu’elle se réveillerait seule.  »

Malgré une vie douce et paisible, ils vont devoir essuyer quelques tempêtes et à l’approche de la Première Guerre mondiale, ils seront rattrapés par l’Histoire.

Ce que j’en dis :

Quitte à lire, autant en prendre plein les yeux et c’est ce que nous propose Kent Wascom avec son dernier roman.

Tel Isaac, le peintre de cette histoire, l’auteur nous offre une fresque grandiose mettant en scène un couple à travers des tableaux de toutes beautés.

Qu’il invoque l’amour, la famille, la faune ou la flore tout y est magnifiquement représenté et mis en valeur par une plume singulière de toute beauté.

On sent derrière ses mots et cette histoire sa passion pour la nature et le règne animal mais également ses inquiétudes pour les trésors de cette planète qu’il aimerait tant préserver. Ses mots nous touchent, nous bouleversent tout comme ce couple, habité d’une passion dévorante qui pourrait vivre dans le luxe et préfère les plaisirs simples entourés de décors bucoliques où l’émerveillement est quotidien.

Les nouveaux héritiers se déguste, se savoure, on revient en arrière pour relire certains passages et admirer le talent de l’écrivain, poétique et mélodique, capable de nous plonger dans une histoire d’amour où les drames familiaux façonnent les êtres pour en faire des personnes hors du commun. Et quand la guerre s’invite dans l’Histoire, on s’accroche comme pour l’arrivée d’une tempête, et on espère qu’elle ne détruira pas tout sur son passage.

Vous l’aurez compris, j’ai un véritable coup de cœur pour ce chef-d’œuvre littéraire et je ne tarderai pas à découvrir Le sang des cieux, son premier roman déjà présent dans ma bibliothèque.

Kent Wascom s’impose avec classe dans le paysage littéraire américain et on ne peut que remercier Oliver Gallmeister de l’accueillir dans sa maison d’éditions et de lui offrir cette magnifique couverture qui donne le ton et l’envie de découvrir ce qui se cache derrière ce tableau luxuriant.

Pour info :

Kent Wascom est né en 1986 à La Nouvelle Orléans et à grandit à Pensacola, en Floride.

Son premier roman, Le Sang des cieux, (Bourgois, 2014) a fait partie des meilleurs livres de l’année sélectionnés par le Washington Post et la radio publique américaine. Il a également reçu le prix Tennessee Williams remis dans le cadre du festival littéraire de La Nouvelle Orléans. Il vit en Louisiane, où il enseigne à la Southeastern Louisiana Unversity. 

Les Nouveaux Héritiers est son troisième roman.

Je remercie les Éditions Gallmeister pour ce magnifique chef-d’œuvre littéraire.

Publicités

3 réflexions sur ““ Les nouveaux héritiers ”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s