“ L’écho du temps ”

L’écho du temps de Kevin Powers aux Éditions Delcourt

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Carole d’Yvoire

” La rumeur qui l’emporta fut exprimée avec une assurance si incontestable qu’elle devait à coup sûr être fausse : elle avait fui vers le sud-ouest, vers les cuvettes des Blues Ridge Mountains alors que le feu brûlait encore dans les braises de la Plantation Beauvais. On aurait pu la trouver dans les hautes terres là-bas, bien au-dessus des prairies nappées de brouillard, là où les épicéas et les sapins poussaient à travers les décombres des arbres morts du passé.

On comprend sans mal pourquoi elle essaya de disparaître. Et si les endroits où l’on disait qu’elle s’était réfugiée n’étaient que des substituts de l’idée de fuite dans l’esprit roussi de ceux qu’elle avait abandonné, peu importe. L’erreur appelle l’erreur. Ça au moins, c’est certain. “

En 1865, en Virginie, au cours d’une nuit, la Plantation Beauvais disparaît sous les flammes. Cette même nuit, Emily Reid Levallois reste introuvable, et différentes rumeurs commencent à circuler. A-t-elle péri dans l’incendie, ou est-elle en fuite pour échapper à son mari tyrannique ?

Et quand est-il de ces deux esclaves, Rawls et Nurse ?

” Quiconque se trouvant proche des limites de la Plantation Beauvais en 1865, quand mai succéda à avril, aurait vu dix mille choses passer dans l’histoire. Des choses dont les noms avaient été charriés tout au long du cours indifférent du temps. Mais l’hiver revint dans le comté pareil à un invité qui aurait oublié son manteau.

Bien des années plus tard, ce sera au tour de Georges Seldom, de s’interroger sur son passé, lui qui avait été trouvé, sous le porche d’une maison avec seulement un mot épinglé sur la poitrine : « Prenez soin de moi. Je vous appartient maintenant »

De la guerre de Sécession à l’Amérique contemporaine, Kevin Powers voyage à travers le temps en fouillant l’histoire violente et déchirante de son pays à travers des personnages emblématiques du Sud, tout en explorant ce qu’il restera une fois que le passé laissera sa place au présent.

Ce que j’en dis :

Quand tu aimes sortir des sentiers battus, c’est tout à fait le genre de récit que tu aimes croiser sur ton chemin : atypique, surprenant, enrichissant, passionnant, extraordinaire.

Bien évidemment, il se mérite d’où l’intérêt pour en profiter au maximum de lui accorder une belle plage de lecture afin de ne pas s’y perdre en cours de route.

L’auteur donne la voix à de nombreux personnages et nous fait voyager entre les années 50 et les années 8o, de l’époque de l’esclavage en passant par la guerre de Sécession, jusqu’à maintenant, tel  » un écho du temps « .

L’histoire se dessine au fur et à mesure et donne sens petit à petit, à ce titre mystérieux.

Avec singularité et une belle part de lyrisme, Kevin Powers confirme son talent de conteur en nous offrant ce deuxième roman que je vous encourage à découvrir.

Aussi envoûtant que déroutant, mais alors quel roman.

Pour info :

Kevin Powers est né à Richmond, en Virginie.

À dix-sept ans, il s’engage dans l’armée et combat en Irak en 2004 et 2005. À son retour, il obtient une bourse d’étude en poésie à l’Université d’Austin, au Texas.

Finaliste du National Book Award et traduit dans 23 pays, Yellow Birds (Stock, Livre de poche), son premier roman, a reçu de nombreux prix.

Info dernière minute (12/11/2019)

Kevin POWERS,

lauréat du Grand Prix de Littérature Américaine 2019

Le Grand Prix de Littérature Américaine 2019 a été attribué à Kevin POWERS pour son roman L’Écho du temps publié aux éditions Delcourt et traduit par Carole d’Yvoire.

Il l’a emporté face à Valeria Luiselli

Je remercie les Éditions Delcourt pour ce voyage dans le temps absolument inoubliable.

9 réflexions sur ““ L’écho du temps ”

  1. J’avais un peu ramé avec « yellow birds »… et je n’ai pas encore lu le Goncourt de l’année dernière, que pourtant tu nous recommandais chaudement, mais je manque de temps…

    Je devrais déléguer mes lectures, tiens… Tu veux bien lire pour moi et me raconter ensuite ? 😆

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s